Ecriture

Bloom !!

Histoire de diversifier mes écrits, je me suis inscrite à un atelier d'écriture en ligne, proposé par Florence Servan-Schreiber, la "professeur de bonheur"

L'atelier s'appelle "Bloom, l'atelier d'écriture qui fait du bien", pour fleurir en 2019.

L'inscription est à faire avant le 20 Janvier pour un démarrage le 5 février. Et ça va durer 4 mois ! 

Venez nous rejoindre, plus on est de fous...

Pas encore décidé(e)s ??

Alors juste pour vous appâter....

Quels sont les bénéfices de ce programme ?

  • Écrire sans pression
  • Être guidé
  • Rejoindre une communauté qui compte sur la lumière intérieure pour vaincre l’obscurité
  • Prendre du plaisir à écrire

Quels en sont les risques ?

  • De trouver sa plume
  • De trouver sa voix
  • De trouver les deux
  • De se faire de nouveaux amis
  • De découvrir des pratiques à adopter pour le futur

Mon histoire d'écriture - 3

Dans ce troisième billet sur mon histoire d'écriture, je souhaite vous parler d'un logiciel que j'avais découvert il y a 3 ou 4 ans, mais mal exploité parce que manuel en ligne, tout en anglais ; même si je le lis facilement, quand c'est technique, ça devient un peu rude !!

Ce logiciel c'est SCRIVENER. Un logiciel de l'entreprise Literature &Latte, originaire des Cornouailles, un traitement de texte ++ fait pour des écritures longues, non linéaires, et d'une richesse folle !!!

Pourquoi j'y suis revenue ? Tout simplement parce que j'ai découvert la Formation Scrivener Facile : 14 modules sur 6 semaines - 110 vidéos d'exploration du logiciel, de la prise en main à la publication -version imprimée ou livre numérique, pour moins de 300 €.

C'est tout simplement fabuleux ! En quelques manipulations et moins de 5 minutes, j'ai transféré mon manuscrit en cours (près de 200 pages déjà) dans le logiciel à partir de Word. Eric Oumer, le formateur, a conçu la formation de manière claire, concise et précise, répétant plusieurs fois les manip' en direct afin que nous intégrions bien les étapes. Il répond également très vite aux mails quand on l'interroge sur un aspect précis du logiciel.

Je me suis donc replongée dans l'écriture avec bonheur et enthousiasme, j'ai mis à jour mes fiches personnages, préparé la compilation en vue de l'édition (je me suis fixé le 30 août comme deadline), une phase que j'avais trouvée fastidieuse pour mon premier roman. Et me suis attelée à la 3è partie de Rien jamais ne s'efface, mon deuxième roman.

A suivre...

 

Mon histoire d'écriture - 2

Dans ce billet, je vais vous parler de mes routines d'écriture.

J'écris TOUS les jours. Une habitude qui fait que je n'ai aucun mal à démarrer. Jusqu'à mon long arrêt de travail, j'écrivais tous les matins de 6h30 à 7h30, avant de partir au travail. Evidemment, l'écriture a été une de mes occupations principales lorsque j'ai été opérée du genou. Là, c'était open bar !! Depuis ma reprise, je fais beaucoup de route, mais trouve toujours le temps de me poser, ne serait-ce qu'une demi-heure et de me plonger dans cette activité vitale pour moi.

Mais qu'est-ce que j'écris donc ?

J'ai un cahier que j'appelle "mon cahier de tout et de rien" où selon les jours je parle de politique, météo, société, livre que je suis en train de lire, sciences et technologies... tous sujets qui m'amènent à réfléchir sur "la marche du monde". J'ai aussi "mon journal d'écriture" où je couche des idées qui me viennent sur le roman en cours, des scènes que j'imagine, des détails à creuser dans l'intrigue, des recherches à faire. C'est également dans ce journal que je relève l'avancée de mon travail, les relectures, les corrections... Là, j'écris à la main. Il va sans dire que j'ai également un joli petit carnet dans mon sac où je note des situations observées, des prénoms entendus, toutes sortes de détails en me disant "on ne sait jamais...", ça peut devenir du matériau. Enfin, pour mon roman en cours, j'ai un paper book grand format non ligné dans lequel j'écris le premier jet, au stylo-plume (un Cross fleuri, magnifique, avec de l'encre bleu-noir), uniquement sur les pages recto. Mes premières corrections se font quand je fais la saisie du texte.

Quand j'écris, j'ai besoin de musique. J'ai plusieurs playlists perso sur Deezer. Plutôt musique classique en phase d'écriture roman, ou en tout cas musique sans paroles. A la fin de mon premier roman, j'avais noté la playlist écoutée pendant l'écriture : beaucoup de musiques irlandaises, celtiques...forcément, vu le thème. Pour celui-ci, j'écris de manière plus discontinue, travail oblige ! donc la playlist est décousue, témoin de mes "dadas" du moment.

Quand j'écris, j'ai aussi besoin de thé... des litres de thé !! Toujours du vert, dans de beaux mugs qui m'ont été offerts, ou dans une tasse thermos Guiness. Il me faut également de la chaleur : tours de cou, plaids, et autre radiateur-cheminée où rêver en regardant danser les flammes (fausses !!) et, et... ma Chipie, le chat de la maison, qui n'est jamais bien loin ; nous partageons la chaise de mon bureau quand je fais de la saisie, ou bien le canapé quand j'écris à la main.

A suivre...

Mon histoire d'écriture - 1

Ecrire fait partie de ma vie.

J'écris depuis que je sais lire, j'ai réécrit à 10 ans toutes les fins des contes pour enfants quand elles ne me plaisaient pas. Puis ensuite, selon les périodes de ma vie, j'ai écrit plus ou moins, mais très régulièrement, y compris pour les occasions familiales où l'on m'avait désignée Ecrivain familial. Une très belle expérience a été celle de rédiger l'histoire du couple de mes parents pour leurs 60 ans de mariage. Le matériau de départ était les petits agendas que Maman rédige tous les ans (encore aujourd'hui alors qu'elle a 97 ans) : de menus faits, des rendez-vous, des visites... ; j'y ai pioché allègrement et j'ai profité à cette occasion de l'intimité offerte par ce travail pour qu'elle me raconte ce que je ne savais pas de cette vie de labeur et de bonheur.

En 2006, j'ai intégré un atelier d'écriture avec deux enseignantes de mon lycée. Elles n'ont pas poursuivi, mais moi si ; et j'y ai rencontré ceux qui sont  mes compagnons d'écriture encore aujourd'hui. Nous avons "épuisé" trois animatrices et sommes désormais un groupe de 8 fidèles qui écrivons depuis une dizaine d'années ensemble, en autogestion. On se réunit chez les uns et les autres, une fois par mois pour la journée, avec un grignotis le midi, et celui qui reçoit anime l'atelier. Un vrai plaisir cet atelier des 7-9 !!

En parallèle, j'ai suivi nombre de stages sur divers sujets, de fond ou de forme : fragment, autobiographie, écrits érotiques, géographies intérieures, personnages, construction de scénario, nuits d'écriture, Duras, Perec, écrits historiques.... Un peu réticente à la poésie, tant celle du monde scolaire m'avait échaudée avec ses contraintes et ses normes, j'ai découvert que c'était néanmoins une forme qui s'accorde à mes écrits intimes ou sur le corps. De la poésie en prose ou en vers libres. Donc, plus de réticences et même des poèmes mis en voix et en musique. Comme quoi...

A suivi l'écriture de nouvelles, la participation à des concours, certaines primées, et pendant un long arrêt suite à un accident de travail, l'écriture de mon premier roman Flammes Jumelles. Que j'ai auto-édité et qui a eu son petit succès !! Le deuxième est bien avancé et j'ai un grand nombre de sujets en réserve pour les suivants. 

A suivre... 

 

Polar : mode d'emploi - Collectif : Mystery Writers of America

Encrage Editions - Date de sortie en France : 1997 - ISBN 978-2 906389793 - 159 pages - Traduction de Stéphane Bourgoin et Gérard de Chergé pour le chapitre de Frederic Brown

4è de couverture 

"Bien que ce volume ait été écrit par des auteurs de romans policiers, il dépasse les limites de ce seul genre. Tous les auteurs de tous les genres, qu'ils soient journalistes ou écrivains de nouvelles, y trouveront des conseils et des informations sur des sujets aussi divers que le style, le dialogue, la manière de donner vie à un personnage, de réviser un texte, ainsi que sur les diverses méthodes d'écriture et les moyens de surmonter un blocage.

Même si vous n'êtes pas écrivain, vous serez fasciné et étonné par les expériences qui peuplent ces pages. Vous vous trouverez véritablement aux côtés d'un auteur, dans son bureau, que vous vouliez apprendre ou juste vous asseoir pour regarder..." Lawrence Treat - MWA

Pourquoi - comment ce roman ?

Comme j'écris un roman policier en ce moment, je suis à l'affût de documentation sur le sujet et j'ai découvert cette petite pépite qui est à un prix prohibitif sur A....n et que j'ai trouvé à 10 € tout simplement à la maison d'édition.

Mon avis 

Un très bon "outil" plein de trucs et astuces judicieux, dispensés avec modestie et humilité par des grands noms du polar américain. Une mine, exemples à l'appui ! J'ai déjà surligné plein de passages, signe que j'y ai trouvé mon compte...

Roland Barthes

Roland Barthes a beaucoup écrit sur la création littéraire. En 1964, il parlait de son travail à la radio. 

Déjà j'aimais ce qu'il a écrit, mais entendre sa voix m'a tourneboulée... Mais j'aurais aimé conserver de l'émission uniquement ses interventions... car on sent un certain pédantisme dans l'autre voix....