humour

Les pétillantes - Didier Fourmy

Editions Pocket - Date de sortie : 5 mars 2015 - ISBN 9782266 253222 - 331 pages

4è de couv'

Le Patio Secret vit au rythme des pas de danse andalouse, des exubérances de ses pensionnaires et des expéditions au zinc des Halles. Dans cette auberge espagnole pour retraitées, la vie est pleine de fantaisies. Et si les hommes sont interdits, les escapades amoureuses, elles, ne manquent pas d'animer le quotidien. 
Une folle ambiance qui donne le tournis. Une cure de jouvence à coup de sangria, de brushing parfumés et de noms d'oiseaux à tout va. Et Chloé, qui réalise sa première enquête de journaliste, ne s'attendait vraiment pas à trouver une telle manne d'histoires croustillantes auprès de ces grands-mères pétillantes : la joyeuse troupe n'en a pas fini de croquer la vie à pleines dents ! 

Mon avis 

Le pitch était aguicheur, je pensais avoir acheté là un "feel-good book". Eh bien, quelle déception !!

Pas forcément sur l'histoire, quoique... Mais le style, l'écriture... C'est truffé d'expressions familières, de dialogues sans intérêt, de descriptions ineptes. Où est l'humour promis ? Le trop est l'ennemi du bien.

J'ai donc abandonné le livre à la page 105 après avoir feuilleté les dernières pages et vu que ce serait du même jus jusqu'à la fin. D'autres bons romans m'attendent, je ne perds donc pas de temps sur celui-ci, dont j'ai vu que l'auteur avait commis une "saison 2"...

Ma note  8

 

Romanesque - Tonino Benacquista

Editions Gallimard - Date de sortie : 18 août 2016 - ISBN 978-2070197866 - 232 pages

4è de couv'

Un couple de Français en cavale à travers les Etats-Unis se rend dans un théâtre, au risque de se faire arrêter, pour y voir jouer un classique : Les mariés malgré eux. La pièce raconte comment, au Moyen Age, un braconnier et une glaneuse éperdument amoureux refusent de se soumettre aux lois de la communauté et se retrouvent condamnés à morts. Mais bien vite, au fil de la représentation, les mystérieux spectateurs recherchés par la police et les héros de la pièce se confondent, jusqu'à former un seul et même couple, ayant traversé les époques et les continents… Palais des Mille et une Nuits, forêts enchantées, asile de fous, des steppes de l'Asie à la jungle sud-américaine, sur les océans déchaînés ou dans un paradis québécois, ces amants-là devront à nouveau affronter tous les périls et braver tous les interdits pour vivre enfin leur passion au grand jour.

Mon avis

Une fable sur l'amour absolu et comment les autres y réagissent, contée par un Tonino Benacquista en grande forme littéraire, que j'admire pour être capable d'écrire des textes aussi différentes que Saga, Malavita et Romanesque

Juste esquissés, elle et lui à des époques différentes, dans une histoire toujours répétée pour leur malheur, en butte à la jalousie, à l'ostracisme, à la bêtise humaine souvent. Quelques morceaux d'anthologie, dont la pièce de théâtre, le passage qui se passe dans la plantation de thé et celui dans l'asile. Quelques autres un peu plus moyens dans le dernier tiers du livre.

C'est écrit de belle manière, aussi je vous recommande ce roman.

Ma note 15.5

Citation

*La vie, cette épreuve que traversait l'homme sans la moindre chance d'en triompher, leur faisait un don inestimable, celui de mourir en ayant connu plénitude et ferveur. Au lieu de les abandonner aux guerres, aux épidémies, elle avait fait d'eux ses élus en leur donnant à vivre une aventure encore inédite -que longtemps après leur disparition, il faudrait bien appeler le bonheur. (p. 53)

L'auteur  

Les fondamentaux de l'aide à la personne revus et corrigés de Jonathan Evison

Editions Monsieur Toussaint Louverture - Date de sortie : 31 mars 2016 - ISBN 9791090 724235 - 351 pages - Traduction de Marie-OdileFortier-Masek

Résumé

Benjamin Benjamin traîne quelques casseroles : un nom à coucher dehors, un passé douloureux et les papiers de son divorce qu'il n'a pas encore signés. Sa méthode pour faire face ? La fuite, évidemment. Cependant, obligé de se trouver un emploi, il suit une rapide formation d'aide à la personne et se retrouve chargé de Trev, un ado malade à l'imagination débridée. Heureusement que ces deux amochés de la vie partagent une passion pour les formes généreuses des Miss Météo, les attractions touristiques saugrenues et un furieux besoin de tout envoyer valser. Sans condescendance ni apitoiement, Jonathan Evison a façonné un récit doux-amer, fait de héros touchants, qui nous montre qu'il y a toujours de l'espoir, qu'il faut accepter les moments les plus terribles pour profiter des plus lumineux.

Mon avis 

Plusieurs choses m'ont amenée à acheter ce roman : le titre assez peu habituel pour un roman, la couverture magnifiquement travaillée, le résumé alléchant et la maison d'édition qui jusqu'à présent ne m'a pas déçue... Toutes les conditions étaient réunies pour que je passe un bon moment, ce qui fut le cas ! Et même au-delà, carrément un coup de coeur...

Les personnages sont éminemment sympathiques, touchants, authentiques. Ce Ben est vraiment un type bien, même si au départ il est présenté comme un loser patenté. Trevor et lui ramassent tous les "cabossés" sur leur chemin. Il y a une infinie pudeur dans la manière dont l'auteur traite tout ce petit monde, voire même de l'élégance.  Rien n'est jamais trop ou trop peu : pas de pathos, pas de grands sentiments, juste la bonne mesure.  Une vraie réussite.

Je vous recommande vivement cette lecture.

Ma note  18

coup-de-coeur-1.jpg

Bonus

Un article très intéressant sur la maison d'édition Monsieur Toussaint Louverture et une vidéo de Dominique Bordes, son fondateur.

  L'auteur
 

Au paradis des manuscrits refusés d'Irving Finkel

Editions JC Lattès - Date de sortie : 9 mars 2016 - ISBN 9782709 656221 - 318 pages - Traduction d'Olivier Lebleu

4è de couv'

La Bibliothèque des Refusés est un établissement des plus singuliers : elle recueille – plus encore, elle sauvegarde – tout texte ayant essuyé refus sur refus de la part des éditeurs. Littérature, poésie, mémoires, récits épistolaires… tous les écrits trouvent leur place sur les étagères de la Bibliothèque des Refusés. L’arrivée impromptue d’une insupportable bibliothécaire américaine, l’imposture d’une actrice se faisant passer pour une étudiante dans l’idée de voler des idées pour son prochain film, la menace de cambrioleurs convaincus de trouver là le gros lot, sans compter l’irruption de nombreux aspirants écrivains… autant de mésaventures qui viennent perturber l’ordre tranquille de la Bibliothèque. 
Entre personnages hauts en couleur et situations cocasses, le tout dans un irrésistible humour british, La Bibliothèque des Refusés est également une merveilleuse déclaration d’amour aux livres et aux manuscrits en tout genre.

Mon avis 

Aucune des promesses de la 4è de couv' n'est tenue : pas de personnages hauts en couleur, de situations cocasses et/ou d'irrésistible humour british.

Je ne saurais mieux dire que Mezou qui lit. J'ai d'ailleurs fini par abandonner vers 150 pages, pas le courage d'aller au bout quand je vois la pile qui m'attend !!

Ma note 10 (essentiellement pour la plume qui n'est pas si moche que ça !)

Dans les prairies étoilées de Marie-Sabine Roger

Editions du Rouergue - Collection La Brune - Date de sortie : 4 mai 2016 - ISBN 978-2812610639​ -  302 pages

4è de couv'

Merlin, auteur d'une série BD à succès, perd son vieux copain Laurent, qui lui a inspiré son héros, Jim Oregon. Comment continuer à le faire vivre dans ses dessins, d'autant que dans son « testament », Laurent lui impose deux contraintes pour l'album à venir…. Marie-Sabine Roger s'amuse allègrement à jongler entre deux mondes, celui de la réalité et de la BD, et donne naissance comme toujours à une tribu de personnages tout en couleurs.

Mon avis 

J'ai découvert ce roman à La Grande Librairie, où l'auteur a été invitée le 5 mai dernier et l'avait bien défendu. C'est elle qui avait écrit La tête en friche, devenu un film avec Depardieu.

C'est rythmé par de très courts chapitres et des incises décrivant les bulles des BD écrites (ou rêvées) par Merlin, le personnage principal qui est aussi le narrateur. Nous avançons avec lui dans les coulisses émotionnelles de la création artistique et suivons les péripéties de la vie de Jim Oregon, avatar de son ami Laurent. Merlin a, du reste, bien du fil à retordre avec ses créatures suite à la lecture du testament de ce dernier et à la commande qu'il lui a passée

Les personnages sont hauts en couleurs, excentriques à souhait, mais défendent de vraies valeurs. La plume est vive, inventive et malicieuse. 

Sous son côté un peu foutraque, il y a cependant dans le roman de vraies réflexions sur le temps qui passe, sur le couple, sur l'amitié et on lit avec plaisir ce roman dans lequel on sent la jubilation de l'auteur.

Ma note 15

Citations

*Depuis que je la connais, je n'ai jamais cessé d'être amoureux fou d'elle, et je crois bien que ça s'aggrave, comme toute affection de très longue durée. (p.68)

*Chaque mort d'un ami est une lampe éteinte, qui rend notre chemin un peu plus hasardeux. (p. 128)

*Avant d’aller dormir, j’ai pris le temps de me remettre le Nobel de la BD. Je ne l’avais pas reçu depuis au moins six mois. C’est un exercice très utile, au niveau de l’estime de soi.

*Les femmes ont une force que nous sommes loin d'avoir, Merlin. Mais tout le mérite nous en revient : grâce à nous, elles ont des siècles d'apprentissage derrière elles. Des siècles d'esclavage, de soumission, de tartes dans la gueule. Et malgré tout, elles vivent, elles survivent, elles se battent. Elles se marrent. Et à la fin de leur vie, elles ne chialent pas sur elles-mêmes, comme je suis en train de le faire. On est vraiment des amateurs à côté d'elles. (p.148)

*Les lecteurs... mettez une apostrophe, on entend l"électeur". Ce n'est pas un simple jeu de langue, une pirouette. On est lu parce qu'on est élu. C'est le lecteur qui fait l'auteur. Et pas l'inverse. 

Envoyée spéciale de Jean Echenoz

Les Editions de Minuit - Date de sortie : 7 janvier 2016 - ISBN 9782707 329226 - 313 pages

4è de couv'

Constance étant oisive, on va lui trouver de quoi s'occuper. Des bords de Seine aux rives de la Mer Jaune, en passant par le fin fonds de la Creuse, rien ne devrait l'empêcher d'accomplir sa mission. Seul problème : le personnel chargé de son encadrement n'est pas toujours très bien organisé.

Mon avis 

Habituellement, quand on ouvre un Echenoz, c'est pour lire du sérieux (Courir avec Zatopek, 14 avec la Première guerre mondiale, Des éclairs sur Tesla...). Et bien là, pas du tout ! Embarquez à bord d'une histoire loufoque, foutraque, où l'on sent la jubilation de l'auteur à nous raconter une histoire rocambolesque de kidnapping et de services secrets. A tel point que parfois, je me disais que ce n'était pas lui qui l'avait écrit...

Des personnages de pieds nickelés, des situations ubuesques, des synchronicités qui n'en sont pas vraiment, des digressions, la prise à témoin du lecteur, le cocktail est tel que l'on peut se demander sous l'emprise de quel produit l'histoire a été écrite ! La "machine à fictions" a fonctionné à plein et j'ai bien senti la jubilation qu'il a mise dans cette écriture.

A découvrir sans barguigner !! même si ça ne restera pas, de loin, mon préféré.

Ma note 15

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×