thriller

  • La fille du train de Paula Hawkins

     

    Editions Sonatine - Date de sortie : 7 mai 2015 - ISBN 9782 355843136 - 379 pages - Traduction de Corinne Daniellot

    4è de couverture 

    Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

    Mon avis

    Très efficace, ce thriller psychologique, au rythme lent, parce qu'écrit à la première personne, et qu'il nous immerge dans les moindres pensées de trois femmes. Toutes trois présentent des failles, psychologiques, pour diverses raisons. Toutes trois sont fragiles et pour Rachel, la protagoniste principale, l'alcool lui fait oublier, occulter, ce qu'elle voit, entend, ressent. Jusqu'au jour où... un détail, une odeur, une couleur la remet sur les rails (ah, ah, ah !!!)

    Pour la forme, on entend chacune de leur voix qui nous racontent matin et soir leurs espoirs, leurs craintes, la réalité enfin. Le rythme est assez lent pour cette raison, mais en même temps ça nous rend accros à ce qui va suivre. Les pièces du puzzle se mettent en place, petit à petit. Même si j'ai compris aux 3/4 du livre où elle nous emmenait, j'ai eu grand plaisir à voir comment l'auteur nouait tous les fils narratifs pour nous offrir un final en apothéose.

    Alors là, pas de course poursuite, pas de rythme d'enfer, mais une histoire qui nous vrille l'esprit, qui s'y incruste, et qui nous tient encore, une fois le livre refermé. Bravo !!

    Ma note 17

  • Après la fin de Barbara Abel

    Editions Pocket - date de sortie : 9 avril 2015 - ISBN 978-2266246187 - 348 pages

    Résumé

    Tiphaine et Sylvain vivent ensemble depuis presque 20 ans. Ils ont connu des moments merveilleux et ont surmonté main dans la main des épreuves difficiles. Comme tant d’autres époux… Aujourd’hui leur couple bat de l’aile et élever Milo, leur fils de 15 ans, n’est pas une partie de plaisir. Une situation qui pourrait être très classique… Si Milo n’était pas leur fils adoptif. Si Milo n’était pas le fils de leur ancien voisin David qui s’est suicidé dans sa propre maison. Si Milo n’était pas le meilleur ami de Maxime, leur fils, décédé brutalement à l’âge de 7 ans. Si Milo n’avait pas hérité de la maison de son père dans laquelle vit désormais la nouvelle famille recomposée. Et si une nouvelle voisine n’était pas venue s’installer précisément dans leur ancienne maison, de l’autre côté de la haie, avec un petit garçon de 7 ans… La fin de Derrière la haine nous a tous bouleversés. Barbara Abel n’en reste pas là. Que deviennent Tiphaine, Sylvain et Milo, ces trois personnages qui ont vécu l’horreur et qui ont inconsciemment choisi de s’imposer l’enfer quotidien en restant dans une maison qui a abrité tant de drames ? Et juste à côté d’une autre maison qui, dès qu’ils en rouvriront la porte, laissera ressortir tous les fantômes du passé ?

    Mon avis 

    Tournée la dernière page de Derrière la Haine, je me suis jetée sur ce 2è tome, tant je ne voulais pas quitter cette histoire prenante et voir ce que l'auteur nous réservait encore !!

    Belle surprise, car l'histoire est différente, bâtie évidemment sur des éléments du précédent tome, mais avec de nouveaux personnages intéressants avec qui on est immédiatement en empathie. L'auteur a une manière bien à elle de décrire les sensations qu'elle leur fait éprouver. Par exemple, dans le passage suivant, j'aurais presque pu ressentir le malaise de Tiphaine : "La douleur, qu'elle parvenait pourtant à dompter depuis quelques années, rugit dans ses tripes, remonta dans sa poitrine, et explosa dans sa gorge qu'elle lacéra de ses crocs d'amertume, la mettant au supplice. Un étau d'acier aux dents de fiel. Sensation d'oppression. Suffocation. Elle sortit sur la terrasse. Besoin d'air. Respirer lentement, maîtriser la violence qui faisait rage en elle, tempête hostile telle une tornade d'aversion. (...) Poignard. Là, juste au milieu du coeur, une lame dévorante qui s'enfonça dans sa chair pour y répandre le venin du remords, peut-être le pire poison qui soit. Celui qui ne laisse pas de repos. Celui qui consume à petit feu."

    Et puis la construction du roman est intelligente, utilisant les codes du genre pour mettre le lecteur sous tension, de manière subtile, à petites touches. Alors, on sait qu'il va se passer quelque chose, les éléments s'accumulent, mais on ne sait quand ça arrivera, et ça nous prend au détour d'un paragraphe... Cependant pas de coups de théâtre flamboyants, pas de rebondissements fracassants et peu crédibles, juste comme dit l'auteur Je fais dans le « crime domestique ». L’ordinaire aux prises avec « l’extra-ordinaire ». Et je peux vous dire que c'est bien fait... Jusqu'à une fin relativement ouverte qui laisse de la place au lecteur.

    Bref, encore une très bonne lecture que vous ne sauriez manquer, n'est-ce pas ?

    Ma note 17.5 

    barbara-abel.jpg  

  • Derrière la haine de Barbara Abel

    Editions Fleuve Noir - Date de sortie : avril 2012 - ISBN - 317 pages

    Logo prix litteraire Prix 2015 des Lycéens de Littérature (Fédération Wallonie-Bruxelles)

    Résumé

    D'un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l'autre, il y a Laetitia et David. Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge. Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côté à côte dans une harmonie parfaite. Jusqu'au jour du drame. Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s'appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine...

    Mon avis 

    C'est la première fois que je lis cet auteur, et sans doute pas la dernière ! J'ai complètement adhéré à son univers et beaucoup aimé la façon dont elle fait monter la tension par petites touches, dans des chapitres très courts, ce qui donne du rythme à l'histoire.

    On dit que pour écrire un bon thriller, il faut en faire "baver" à ses personnages. Barbara Abel a bien retenu la leçon. C'est parfois glaçant et on se dit : "non, elle ne va pas oser" mais pourtant, les faits s'enchaînent, implacables. Le personnage de Tiphaine est particulièrement réussi, pour laquelle on éprouve tour à tour compassion et répulsion.

    La plume est fluide, l'histoire diaboliquement addictive, à tel point que j'ai immédiatement acheté et commencé la suite, intitulée Après la fin, afin de rester avec les personnages un peu plus longtemps.

    Un vrai bon plaisir de lecture, que je vous recommande chaudement.

    Ma note 17

    Citation

    *Ces aventures familiales riches de liens et d'entraves, qui nous contruisent ou qui nous détruisent, mais qui, toujours, nous nourrissent.

     

  • Code 93 d'Olivier Norek

    Editions Pocket - Date de sortie : 9 octobre 2014 - ISBN 9782 266249157 - 355 pages

    Résumé

    Coste est capitaine de police au groupe crime du SDPJ 93. Depuis quinze ans, il a choisi de travailler en banlieue et de naviguer au cœur de la violence banalisée et des crimes gratuits. 

    Une série de découvertes étranges – un mort qui ouvre les yeux à la morgue, un toxico qui périt par autocombustion – l’incite à penser que son enquête, cette fois-ci, va dépasser le cadre des affaires habituelles du 9-3. 

    Et les lettres anonymes qui lui sont adressées personnellement vont le guider vers des sphères autrement plus dangereuses…

    Mon avis

    Un très bon roman mené tambour battant, avec de l'humour et parfois un brin de dérision. Une intrigue serrée et bien conduite, les personnages de l'équipe de Coste super attachants, une écriture fluide et nerveuse, tous les ingrédients sont réunis pour faire passer quelques très bonnes heures de lecture.

    La vie de flics racontée par quelqu'un de la Maison donne une idée assez précise de leur quotidien et ne peut que forcer l'admiration. Rester du côté normal de l'humanité quand on fréquente au quotidien sa face la plus sombre demande une sacrée force. Et sans doute, tout n'est-il pas dicible, notamment quand ça touche à la politique... 

    En tout cas, un premier roman réussi dont je vous recommande chaudement la lecture. Je vais à coup sûr lire le deuxième roman de l'auteur, Territoires, où l'on retrouve toute l'équipe du commandant Costa.

    Ma note 17.5

  • Apnée noire de Claire Favan

    Editions Pocket - Date de sortie : 12 février 2015 - ISBN 978-2266251693 - 370 pages 

    Résumé

    Tout est là, comme avant. Une jeune femme, noyée dans la baignoire. La cordelette bleue qui lui attache, dans le dos, les poignets aux chevilles. Jusqu'au pendentif en forme de trèfle à quatre feuilles – un détail jamais révélé à la presse... LA signature du serial killer Vernon Chester.

    Sauf que... Voilà plus d'un an que Chester a poussé son dernier souffle dans le couloir de la mort.

    Alors ? Un imitateur ? Une erreur judiciaire ? Pour Megan Halliwell, du FBI, et Vince Sandino, flic au passé trouble, la plongée en eaux profondes devient aussi perverse qu'irrespirable...

    Mon avis 

    C'est le genre de roman qui vous attrape dès les premières pages et ne vous lâche plus. Le thème du tueur en série semble être la marque de fabrique de l'auteur. C'est en effet le troisième sur ce sujet après une duologie : Le tueur intime et Le tueur de l'ombre, dont le premier titre a été primé deux fois (VSD Polar en 2010 - Sang pour sang Polar en 2011).

    On suit donc l'enquête menée conjointement par Vince Sandino et Megan Halliwell. Il faut dire qu'au début,  j'ai craint les clichés : Flic vs FBI, homme fracassé vs agent fédérale hyper-pro. Mais l'auteur a évité le piège du déjà-vu, grâce à une intrigue bien ficelée qui tient jusqu'au bout et des personnages à la psychologie bien travaillée. 

    Du rythme, une écriture hyper- agréable, une course contre la montre pour éviter d'autres cadavres, des coups en dessous que se font les deux enquêteurs, tout cela donne un cocktail réjouissant. 

    Lecture recommandée.

    Ma note : 16 

    L'auteur et son site 

  • Les Brillants de Marcus Sakey

    couv18297907.jpg

    Editions Gallimard - Série Noire - date de sortie : 12 février 2015 - ISBN 978-2070145485 - 504 pages - Traduction de Sébastien Raizer

    Recommandé par Gérard Collard de La Griffe Noire à St Maur des Fossés

    Résumé

    Dans le Wyoming, une petite fille perçoit en un clin d’œil les secrets les plus sombres de tout un chacun. À New York, un homme décrypte les fluctuations des marchés financiers et engrange 300 milliards de rofit en une semaine. À Chicago, une femme maîtrise le don d’invisibilité en sachant d’instinct se placer là où personne ne regarde. On les appelle les «Brillants», et depuis les années 1980 1 % de la population naît avec ces capacités aussi exceptionnelles qu’inexplicables.
    Nick Cooper est l’un d’eux : agent fédéral, il a un don hors du commun pour traquer les terroristes. Sa nouvelle cible est l’homme le plus dangereux d’Amérique, un Brillant qui fait couler le sang et tente de provoquer une guerre civile entre surdoués et normaux. Mais pour l’arrêter, Cooper va devoir remettre en cause tout ce en quoi il croit, quitte à trahir les siens.

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Parce qu'il parle des gens à haut potentiel, sujet qui m'intéresse.

    Les premières pages en 3 minutes   

    Mon avis

    Voilà un roman qui sort de l'ordinaire, de mon ordinaire en tout cas, et que j'ai beaucoup apprécié.

    Eliminer ou protéger les Brillants, ces humains à très haut potentiel, chacun avec un don bien particulier, qui risquent à terme de se liguer contre les humains ordinaires ? tel est le fil conducteur du roman. Que faire quand 1% des enfants qui naissent à partir des années 80 sont considérés comme une menace pour les "normaux" ?

    Nick Cooper, agent du D.A.R., Brillant lui-même et père d'une enfant repérée comme telle, va avoir une cible : John Smith, ennemi numéro Un et homme à abattre. Autour de lui, une équipe dont la géométrie est variable tout au long de l'histoire, en fonction des intérêts des uns et des autres.

    On suit là, des personnages forts et attachants, terriblement crédibles avec leurs doutes et leurs convictions, de l'action, des rebondissements, des retournements de situation, un rythme sans pause. Un vrai roman d'aventure autour d'un sujet d'actualité, sur fond de manigances politiques.

    Et au final, un  grand plaisir pour la lectrice que je suis, qui ne peut que vous engager à lire ce roman !

    Ma note : 16.5

    Ce livre participe pour 100 kms au Challenge 1000 Bornes Livresque 

    1000 bornes classique5b15d