Wonder Lover de Malcolm Knox

Editions Asphalte - Date de sortie : 7 janvier 2016 - ISBN 9782918 767565 - 311 pages - Traduction de Patricia Barbe-Girault

4è de couv'

John Wonder est passionné par les faits, les chiffres et la mesure de la vérité. D'ailleurs, il est Certificateur en chef pour un organisme de type Guinness des records. Pour aller authentifier des records en tout genre, il parcourt sans cesse le monde. Mais derrière sa vie bien réglée se cache un étonnant secret : John Wonder a trois familles, sur trois continents différents. Ses trois épouses n'en savent rien, de même que ses six enfants : trois garçons nommés Adam et trois filles appelées Evie. Obsédé par les habitudes et la routine, John Wonder passe une semaine dans chaque foyer, à tour de rôle, expliquant ses longues absences par les nécessités de son métier. Mais dès qu'il pose le pied dans une de ses maisons, il devient un papa-poule aimant, ainsi qu'un mari parfait. Bien évidemment, cette mécanique parfaitement rôdée va s'enrayer. Et de la manière la plus inattendue qui soit : Wonder va rencontrer La Femme La Plus Belle du Monde... et en tomber amoureux.

Mon avis

Le pitch était prometteur et à bien des égards, la promesse a été tenue. Mais, car il y a un "mais", il y a aussi beaucoup de longueurs, notamment dans le temps que John passe avec Cicada. J'ai trouvé infiniment intéressant que l'histoire soit racontée par l'entité "les enfants" ;  ça donne un côté attachant à l'affaire, car ils en profitent pour disséquer les marottes et les failles de leur père. On se demande s'il faut admirer ou détester cet homme pour sa polygamie si bien organisée, s'il est très naïf, très pervers, ou complètement barré, lâche assurément ; on réfléchit sur ce qu'il peut bien rechercher, en plus de tous les records qu'il doit certifier, on réfléchit aussi à l'infidélité, l'imposture, la manipulation...  

Bref, on se laisse porter, on sourit parfois et on arrive aux cinquante dernières pages qui sont celles que j'ai préféré. Je ne sais cependant pas ce qu'il me restera de ce roman d'ici quelques semaines.

Ma note 15

 

famille auteur australien mensonge imposture

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×