Myrihandes de Guilhem Méric

Editions Au diable Vauvert - Date de sortie : 21 octobre 2010 - ISBN 978-2846262583 - 542 pages

Résumé

Sur la montagne Pan-Kaïa, Sisam et Helya vivent dans les Trois Cités jumelles. Séparés par un destin malheureux, ils se retrouvent quinze ans plus tard pour apprendre qu’ils sont des Âmes-Soeurs capables de faire revivre les Myrihandes, des êtres aux pouvoirs de légende, traqués par le mystérieux seigneur Kryom. Pour libérer les autres Âmes-Soeurs prisonnières, ils vont devoir tout apprendre de ce lien qui les unit et qui pourrait faire d’eux le plus sage et plus puissant des Myrihandes... 

Les premières pages en 3 minutes  

Mon avis

J'ai voulu lire ce roman parce qu'il parle d'âmes soeurs (selon Le Banquet de Platon*) et que moi, j'ai écrit un roman sur les flammes jumelles, ce qui est du même ordre. Je souhaitais voir comment un autre auteur que moi avait traité le sujet. Je l'ai aussi suivi sur sa page FB, avec son projet soumis à Cannes.

Donc, Guilhem Méric a choisi la fantasy pour s'exprimer sur le sujet. Nous entrons assez facilement dans son monde des 3 cités. Le roman est composé de 7 parties et 70 chapitres assez courts, ce qui donne du rythme au récit. On fait connaissance des deux enfants Hélya et Sisam dès le prologue. Là où ça se gâte un peu, c'est qu'il n'y a pas vraiment d'intrigue ; tout est assez prévisible, et se déroule comme on l'imaginait, avec des personnages assez fades et peu développés, auxquels je ne me suis pas vraiment attachée. La fin est bien mieux et ouvre sur les autres tomes à venir. 

Peut-être attendais-je trop ou autre chose de ma lecture. Pas vraiment une déception, mais pas un coup de coeur non plus ! Restent une écriture agréable à lire, un monde original et très bien construit.

Ma note : 14.5

*Le premier mythe platonicien de l'androgyne est relaté par le personnage d'Aristophane, dans le Banquet (189c - 193e). Au commencement, il y avait trois espèces et non deux comme aujourd'hui : la femelle, le mâle et, outre ces deux-là une troisième du nom de l'androgyne composée des deux autres, mâle et femelle réunis. Ayant provoqué la colère des dieux, ils furent punis par Zeus qui les sépara chacun en deux moitiés. Ainsi chaque moitié recherchant l'autre, l'enlace, l'embrasse et meurt triste, ne pouvant s'unir à elle. Si les choses devaient rester ainsi, les humains mourraient. Or Zeus, pour toujours avoir l'amour de ses sujets remet les organes génitaux sur le devant, formant les êtres humains actuels. Ce mythe explique donc le phénomène amoureux et sa recherche.(source Wikipedia)

fantasy auteur français âmes soeurs

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×