Lectures de Mars 2020

* Livres

Un sentiment mitigé, le livre refermé !
J'ai beaucoup aimé les pages sur Hélène et son cheminement vers son soi profond, son retour à la lumière. Par contre le parcours de Sébastien m'a paru pénible, moins dense, et surtout "parasité" par de trop longues pages sur son métier, même si ça participe à son chemin également. Avis aux amateurs de réflexion sur le 11 septembre et le journalisme.
Bref, le dernier tiers m'a presque pesé... et je le regrette, mais tout va bien, l'amour triomphe !!

L'écriture à rebours donne un peu de sel à cette lecture, car l'histoire est assez banale (même si le thème abordé est douloureux pour ceux qui y font face) et les personnages bien fades, un brin caricaturaux. Une déception après Fidèle au poste lu précédemment de la même auteur.

Un roman qui m'a "chopée" et ne m'a pas lâchée. La plume de Laurence Peyrin court habilement sur la page, nous entraînant d'Irlande à Paris, aux Etats-Unis. La dernière page tournée, j'ai encore le sourire en pensant aux personnages. Je me disais que je n'aurais pas dû lire l'épilogue, car j'avais aimé la manière qu'avait Hannah de vivre pleinement, et puis j'ai découvert qu'il y a un 2è tome...​

Abandonné ! Quelle déception !! Pas pu aller au-delà de la page 125 et encore je me suis trouvée bien patiente... c'est longuet, ça n'avance pas... Humour ? pas tordue de rire, ni même souri...

Ce roman se laisse lire facilement et j'ai beaucoup aimé l'ambiance années 30, même si je commence à me lasser un peu de cette "technique" très (trop ?) utilisée de l'objet découvert aujourd'hui et qui se rapporte au passé. Je me suis un instant demandé si la seule histoire de Charlotte ne se serait pas suffi à elle-même, sans autres artifices... La plume est agréable et l'histoire documentée.

 

Ajouter un commentaire