Oraisons - L'intégrale de Samantha Bailly

Couverture Oraisons, intégrale

Editions Bragelonne - 29 mars 2013 - ISBN 978-2352946908 - 716 pages

Résumé

En Hélderion, la mort peut rapporter beaucoup… surtout à la famille Manérian, qui procède aux oraisons, les rites funéraires du royaume. Mais la réalité de la mort les frappe de plein fouet lorsqu’on retrouve le corps de leur plus jeune fille dans une ruelle sordide.
Tout désigne les clans, ces dangereux rebelles qui s’opposent à Hélderion. Aileen, prête à tout pour venger sa cadette, se lance dans une enquête qui la mettra à rude épreuve.
Noony, leur soeur aînée, se retrouve quant à elle aux premières loges de l’entrée en guerre de son pays contre le continent voisin. Mais elle est bien décidée à s’opposer à ce conflit qui pourrait tourner en véritable massacre.
Prises dans des intrigues dont les enjeux les dépassent, les deux soeurs devront affronter le système qui les a forgées.

Pourquoi - comment ce livre ?

J'ai déjà lu deux romans de cette jeune auteur et j'aime son univers, alors j'ai eu envie de lire son premier dyptique, publié en intégrale chez Bragelonne.

Mon avis 

Elle est jeune "il est vrai, mais aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années". Empruntée à Dom Rodrigue dans le Cid, cette citation me semble parfaitement convenir à cette auteur. Quand on sait qu'elle a commencé à écrire ce roman pendant son année de terminale, on est littéralement bluffés. Car elle nous offre là tout un monde, construit, cohérent, avec toutes ses composantes : politique, sociologique, économique, religieuse et une histoire qui soulève bien des questions sur la vie, la mort, les fidélités, les manipulations génétiques, la religion, bref un niveau de réflexion déjà élevé...

La construction du roman est aussi très intéressante. On suit tour à tour le parcours des deux soeurs Aileen et Noony et l'auteur jette ses filets en Thyrane, en Rouge Terre, avant de tout rassembler en Heldérion, à Abranelle précisément, où on obtient le fin mot de ce qui a été esquissé tout au long du roman. Les chapitres, qui commencent  par une définition, un article d'encyclopédie, une régle de jeu ou une précision sur un personnage, sont entrecoupés d'interludes qui font avancer l'histoire de manière habile. L'écriture est fluide, maîtrisée, agréable à lire, et le texte est émaillé de poèmes, extraits d'une pièce de théâtre, paroles de chansons, tous inventés pour ce monde-là, ce qui montre que l'auteur s'est essayée à plusieurs genres avec succès.

La palette de  personnages est riche, très riche, tant de personnages principaux que secondaires, les caractères bien travaillés et bien rendus, avec quelques chouchous pour ma part : Noony, Heptiel, Orius et Shala. On peut saluer aussi la création des animaux :  trois-larmes, chawins, unis et autre sang-de-lune. 

C'est donc au final un roman magnifique, foisonnant (sans qu'on s'y perde), dans lequel on aime à s'immerger jusqu'à oublier le monde alentour, les pages tournent et on en sort à regret, en se disant que l'auteur nous a offert là un bien joli moment de lecture, digne des grands noms de la fantasy. 

Un vrai grand coup de coeur pour moi !!

Citations

*Les premières fois sont toutes inoubliables, magiques. Ce sont des expériences banales mais l'attrait de l'inconnu les rend extraordinaires... Ce sentiment de nouveauté, cette surprise et toutes ces premières fois à tenter me rendent amoureuse de la vie.

*Rien n'est plus doux que le sentiment d'être protégé de tout. Rien n'est plus doux que l'amour d'une mère.

Challenge de lecture 2014 : Le bingo des livres

.

guerre des clans fantasy rites funéraires

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×