Belle Epoque d'Elizabeth Ross

Couverture Belle Epoque

Editions Robert Laffont - 2013 - 416 pages - Traduit par  Madeleine Nasalik

Résumé

« Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante. »

Lorsque Maude Pichon s'enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : « On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile. » L'Agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante. » Étranglée par la misère, Maude postule...

Pourquoi - comment ce roman ?

Je lis tout ce que je trouve sur la Belle Epoque (auteurs de l'époque, essais, documentaires) afin de documenter un roman que j'envisage. C'est un moment historique qui me "parle" et tout ce qui peut m'y faire plonger est bon à prendre... Sourire 

Mon avis 

La démarche est un peu osée, de reprendre une nouvelle d'Emile Zola, Les Repoussoirs, et de tenter de répondre au travers d'un roman aux questions qu'elle a suscitées ; l'auteur s'en explique dans une note à la fin de l'ouvrage.

Je vais commencer par le bémol que je mets dans mon appréciation du roman. La période Belle Epoque n'est esquissée qu'au travers de la construction de la Tour Eiffel pour l'Exposition Universelle et le cabaret du Chat Noir. C'est à dire que l'histoire racontée a pris le pas sur le contexte, et si on veut en savoir plus sur l'époque, on passe son chemin.

Une fois que l'on a admis cet état de fait, on se laisse aller à suivre les aventures de Maude Pichon, grâce à une écriture fluide. Dotée d'un fort tempérament (de Bretonne !),  elle va traverser des hauts et des bas, mais a la force d'en retirer du positif avec intelligence. On la voit évoluer au fil du roman et, de femme-objet, devenir actrice de sa vie et capable d'entraîner les autres dans sa dynamique. Les personnages sont bien étudiés et servent l'argument développé par l'auteur :  beauté physique vs belle personnalité. 

En résumé, même si je n'ai pas trouvé ce que j'y attendais (c'est toujours le risque de partir avec une idée préconçue...), j'ai fait là une lecture plutôt agréable, que je peux vous recommander.

 

Belle Epoque Exposition Universelle Zola

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×