Le livre des Baltimore de Joël Dicker

Editions de Fallois - Date de sortie : 30 septembre 2015 - ISBN 978-2877069472 - 476 pages

4è de couv'

Jusqu'au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l'auteur de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d'une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Huit ans après le Drame, c'est l'histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter.

Mon avis 

J'avais résisté à l'engouement général pour La vérité sur l'affaire Harry Québert et quand enfin, je l'ai écouté en audiolivre, je l'ai bien regretté tant j'ai aimé cette histoire. Alors j'étais curieuse de découvrir ce nouvel opus et d'y retrouver Marcus Goldman. Et ce malgré certains critiques littéraires qui dénigraient le roman, en le taxant, non de littérature, mais de roman populaire.

Autant le dire tout de suite, j'ai adoré ce roman que j'ai dévoré en moins de deux jours !

Certes, les ficelles scénaristiques comme les cliffhangers, sont un peu grosses parfois, les allers-retours incessants dans l'histoire souvent déroutants, quelques dialogues un peu longuets et "fabriqués" (celui de Roy Barnaski par exemple p.132), mais il y a tellement de points positifs !

A commencer par les personnages que j'ai suivis avec la même fascination que celle de Marcus pour les Baltimore. Je me suis sentie proche d'eux comme si je les côtoyais tous les jours, j'ai ri avec eux, pleuré avec eux... Et puis cette saga familiale, bien pensée et riche d'une peinture de toute une époque de l'histoire américaine m'a embarquée et je n'avais de cesse de découvrir ce qu'était le Drame, pivot autour duquel tourne le roman. 

Le rythme est vif et nerveux, comme j'aime, la plume facile. Alors, oui, ce roman est un coup de coeur.

coup-de-coeur-2.jpg

Ma note 18.5

Citation (sur la première page, ça commençait fort !!)

*Ecrire un livre, c'est comme ouvrir une colonie de vacances. Votre vie, d'ordinaire solitaire et tanquille, est soudain chahutée par une multitude de personnages qui arrivent un jour sans crier gare, et viennent chambouler votre existence. Ils arrivent un matin, à bord d'un grand bus dont ils descendent bruyamment, tout excités qu'ils sont du rôle qu'ils ont obtenu. Et vous devez faire avec, vous devez vous en occuper, vous devez les nourrir, vous devez les loger. Vous êtes responsable de tout. Parce que vous, vous êtes l'écrivain.

Ce livre participe au Challenge Top50 Livresque pour un livre dont l'histoire se passe dans un autre pays.

 

drame écrivain auteur suisse famille américaine

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×