Là où tombent les anges de Charlotte Bousquet

Gulf Stream Editeur - Date de sortie : 3 septembre 2015 - ISBN 9782354 882068 - 392 pages

4è de couv'

Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l'épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l'exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Heureusement Lili la délurée et la douce Clémence sont là pour la soutenir. Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C'est l'occasion pour Solange de s'affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s'organisent peu à peu sans les hommes...

Mon avis 

J'avais vu une bonne critique de ce roman sur la chaîne Youtube de Lanylabooks et  j'aime bien la plume de cette auteur, bien qu'elle soit là dans un genre différent de ce qu'elle nous offre habituellement.

Il s'agit en effet d'un roman historique, dont l'action se situe entre 1912 et 1920. On suit la jeune Solange, qui fuit un père violent pour rejoindre son amie d'enfance à Paris. Cette dernière chante dans un cabaret, et Solange travaille dans un atelier de couture où elle se lie d'amitié avec Clémence, jusqu'au jour où elle rencontre son futur mari, employé de banque. La guerre déclarée, la vie des femmes s'organise.

C'est un récit foisonnant. Tant dans le nombre de personnages, que dans les situations vécues, les thèmes abordés ou  la forme du récit :  lettres échangées,  extraits du journal intime de Solange ou articles de presse de l'époque. 

La période est bien rendue avec des incursions sur le front et les tranchées au travers des courriers et journaux, et la vie "à l'arrière", du point de vue féminin, voire féministe. Le travail des ouvrières pour remplacer les hommes dans les usines, les oeuvres pour aider soldats et orphelins, la vie culturelle qui continue malgré tout, le rôle de la presse, l'évolution des moeurs aussi, autant de sujets tissés dans l'intrigue. 

Beaucoup de personnages, de toutes conditions, traversent le roman. On rencontre Marcel Proust, Romaine Brooks, on évoque Diaghilev, Colette, Jack London... mais ce sont Pierre, Henriette, Marthe et Tante Emma qui m'ont le plus accrochée.  Solange, elle, est difficile à cerner, tout à la fois présente de bout en bout, mais pas vraiment impliquée. Elle vit la guerre sans engagement particulier, si ce n'est auprès d'Emma, libérée de la présence de son mari, présente pour ses amies, mais on ne sent guère d'inquiétude chez elle, à l'inverse de ce que vit son amie Clémence. Elle est "à distance" semble-t-il. Malgré tout, à la fin du roman, elle a changé, a évolué, s'est cultivée à travers le piano, l'anglais, l'écriture..

Difficile d'être exhaustif pour évoquer ce roman, tant il est riche. La plume est soignée et on ne peut lâcher le livre une fois commencé. Alors je vous le recommande chaudement. 

Ma note 17

 

liberté amitié auteur française guerre 14.18 loyauté courage

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×