La fille de Brooklyn de Guillaume Musso

XO Editions - Date de sortie : 24 mars 2016 - ISBN 9782845 638082 - 470 pages

4è de couv'

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. 
L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé : « Si j’avais commis le pire, m’aimerais-tu malgré tout ? » 
Vous auriez répondu quoi, vous ? 
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire. 
Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo. 
– C’est moi qui ai fait ça. 
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours. 
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. 
Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu. 
Et depuis, je la cherche.

Mon avis 

Pour ma part, un nouveau cru Musso est toujours attendu avec impatience, et cette année j'avoue être encore plus séduite. Assurément, à mes yeux, c'est un des meilleurs.

L'histoire d'abord, qui met en scène un écrivain, partant à la recherche de sa future femme, disparue suite à une grosse dispute. Et l'imbroglio, en trois actes comme il se doit, va se mettre en place, de fil en aiguille, de Charybde en Scylla, on se dit à chaque fois que ça ne peut pas aller plus mal. Mais si, croyez-moi, jusqu'au twist inouï qui m'a choppée par surprise dans les trente dernières pages. 

Les personnages ensuite, sont très convaincants : Raphaël craquant en papa solo, qui est le narrateur pour certaines parties, accompagné dans sa recherche par son voisin Marc, ancien flic. Et puis la disparue dont le parcours s'affiche au fur et à mesure, tel un puzzle, à travers tous les personnages qui gravitent autour, et dont certains d'ailleurs écriront leur propre chapitre comme Florence et Tad. On court de Paris à Nancy, puis à New York, en un vrai tourbillon, étant donné que l'enquête court sur moins d'une semaine.

Le contexte encore, avec l'évocation des élections présidentielles américaines de 2016 et mille et une choses dans l'air du temps qui donnent encore plus de réalité au roman et l'ancre dans notre temps : le wasi-basi, le chou kale...

L'écriture enfin, qui coule, fluide, rapide, addictive, comme j'aime.  Avec comme corollaire, de dévorer le roman en quelques heures et de se dire qu'il faut attendre un an pour la nouvelle livraison... 

Vous l'aurez compris, une très belle réussite et un vrai coup de coeur pour moi qui le sera pour vous aussi, j'espère.

Ma note 19      coup-de-coeur-1.jpg

Citations

*La fiction était une échappatoire. Le billet d'avion le moins cher pour fuir la morosité du quotidien.

*J'avais rarement mieux à faire que de m'asseoir devant mon écran pour prendre des nouvelles de mes personnages.

*Pendant longtemps, j'avais détesté les appareils photos, ces cruelles machines à créer de la nostalgie.

 

suspense auteur français cold case politique

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×