La fiancée américaine d'Eric Dupont

Editions J'ai Lu - Date de sortie : 10 juin 2015 - ISBN 9782290 109458 - 919 pages 

Logo prix litteraire Prix des Libraires du Québec 2013

4è de couv'

Dans la généalogie de la famille Lamontagne, le 14 janvier 1900 est un jour à marquer d’une pierre blanche. C’est ce jour-là que fit son apparition à Rivière-du-Loup, sur les bords du grand Saint-Laurent la lointaine nièce que Madeleine-la-mère avait fait venir du New Hampshire pour donner une épouse à son fils Louis-Benjamin. Entre les deux tourtereaux, c’est le coup de foudre – ou son équivalent nordique, l’aurore boréale. L’arrivée de la belle Américaine à Rivière-du-Loup changera à jamais le destin de cette famille aux yeux sarcelle.

Mon avis

Alors, comment dire ?? 

J'ai aimé beaucoup la première partie, avec ses personnages hauts en couleurs, cette famille Lamontagne vraiment pas ordinaire. J'ai aimé que ça se passe au Québec, qui est mon autre pays de coeur et l'époque est bien rendue avec sa ferveur religieuse et ses écoles assez peu bienveillantes. 

Puis j'ai aimé les premières lettres de Gabriel à son jumeau, me disant que le procédé littéraire était pas mal, pour ne pas être tout le temps dans le récit. D'autant que le ton légèrement acide de l'auteur m'enchantait.

Mais, car il y a un mais, j'ai commencé à me fatiguer quand on a attrapé les carnets de Magda, puis qu'on est revenus aux lettres, de Michel, cette fois, pour un réglement de comptes en bonne et due forme, même si le style en est peu crédible et même si on sent une forme d'amour là-dedans - dans une fratrie, jalousie et amour-admiration vont souvent de pair.

Parfois je me demandais où on en était de l'histoire, dans ces récits-poupées russes. Alors, j'aurais préféré que le roman soit moins long et qu'il y ait un peu plus de rythme, c'est pas possible 900 pages sans ça ! Ou alors en deux tomes, qu'on n'est pas obligés de lire l'un à la suite de l'autre... 

Une lecture plaisante donc au début, mais je me suis essoufflée.

Ma note 14.5

Ce livre participe au Challenge Top50 Livresque pour un livre de plus de 500 pages.

 

 

saga familiale auteur québécois

Ajouter un commentaire