Créer un site internet

photographie

  • Les vies multiples d'Amory Clay de William Boyd

    Editions du Seuil - Date de sortie : 8 octobre 2015 - ISBN 9782021 244274 - 517 pages - Traduction d'Isabelle Perrin

    4è de couv'

    Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la très jeune Amory Clay se voit offrir par son oncle Greville un appareil photo et quelques conseils rudimentaires pour s’en servir. Elle ignore alors que c’est le déclencheur d’une passion qui façonnera irrévocablement sa vie future.

    Un bref apprentissage dans un studio et des portraits de la bonne société laissent Amory sur sa faim. Sa quête de vie, d’amour et d’expression artistique l’emporte bientôt dans un parcours audacieux et trépidant, du Berlin interlope des années vingt au New York des années trente, de Londres secoué par les émeutes des Chemises noires à la France occupée et au théâtre des opérations militaires, où elle devient l’une des premières femmes photoreporters de guerre.

    Sa soif d’expériences entraîne Amory vers d’autres conflits, des amants, un mari, des enfants, tandis qu’elle continue à poursuivre ses rêves, à combattre ses démons.

    Mon avis

    On entre dans le vif du sujet dès les premières pages, avec l'appareil photo offert à Amory par son oncle Greville. Reste en grandissant, à trouver les sujets et les employeurs ! Amory Clay, narratrice de son histoire, va faire de nombreuses erreurs, selon son propre aveu. Mais elle sait rebondir aussi grâce aux nombreux contacts qu'elle tisse.  Une chose est sûre, ce n'est pas côté famille, qu'elle trouve de l'aide : entre son père qui a tenté de la tuer, sa mère, froide et lointaine, sa soeur pianiste hyper douée et son frère, enfant bizarre et solitaire, elle détonne et va très jeune se débrouiller seule.

    Le texte est tantôt récit, tantôt journal personnel, au passé ou au présent. C'est vivant, il y a du rythme. Quelques photos illustrent les étapes de la vie d'Amory à laquelle je me suis bien attachée, la voyant évoluer d'expérience en expérience. J'ai aimé son indépendance, son intrépidité et son courage.

    C'est une magnifique biographie (fictive !) joliment écrite par un William Boyd que je redécouvre avec grand bonheur. 

    coup-de-coeur-1.jpg

    Ma note 18

    Citations

    *J'ai regardé le jour se parer de nuit, j'ai vu évoluer les sublimes dégradés du soleil en son déclin, l'orangé sanguin virant imperceptiblement au bleu glacier sur le tranchant de l'horizon. (p. 21)

    *Une brise capricieuse enchâssait des petits pans de bleu entre les gros nuages brillants, banc-gris, ardoise... un ciel marbré, bigarré. (p. 46)

    *Ne laisse pas ta vie t'échapper en regrettant ce qui aurait pu être. Vis ta vie, vis pour ce que tu veux vraiment. (p. 73)

     

     

  • A mes pieds !

    Bernieshoot vient de faire un article dans sa série "2015 Projet 52", article intitulé "A mes pieds !" à la fin duquel il posait trois questions. Ca m'a donné l'idée de cet article.

    Chéri et moi avons recommencé à faire des pique-nique, ce que j'adore depuis que je suis toute petite, et à quoi il a bien pris goût lui aussi. J'aime l'effervescence de préparation autour du sac-glacière, la recherche du coin idéal, le déballage une fois sur place et enfin l'apaisement et la détente, dans un coin de nature choisi, en général isolé... 

    Premier pique-nique de l'année il y a quinze jours à St Gilles Croix de Vie (85), dans un square non loin du port, avant d'aller tremper les pieds dans l'océan (regret de ne pas avoir pris les maillots, car l'eau était douce, mais douce....) - Photo !

    20150510 151643  

    Alors me direz-vous, quel rapport avec "à mes pieds !" ? 

    Eh bien, parce qu'hier, nouveau pique-nique, cette fois à Saumur. Après une belle ballade dans la ville, au marché, le matin, Chéri avait repéré un coin de l'autre côté de la Loire pour poser notre panier et manger tranquillement en regardant le beau fleuve paresseux... à nos pieds !! En ligne de mire, avec la Loire à ses pieds ! le majestueux château du Roi René...

    20150523 135927

    Quant aux trois questions posées, voici ma réponse :

    *Aimes-tu avoir du monde à tes pieds ? Mon ego n'est pas assez gonflé, alors je préfère avoir du monde AUTOUR de moi qu'à mes pieds, et pour rien au monde je ne serais aux pieds de quelqu'un...

    *Es-tu pied gauche ou pied droit ? Je me lève du pied gauche parce que c'est mon côté du lit, mais jamais de mauvais poil !!

    *Enfiles-tu tes chaussures pied gauche ou pied droit d'abord ? Toujours pied gauche, mais je n'ai pas d'explication...

    Et vous, sur quel pied dansez- vous ??