fantastique

Les enfants de Peakwood de Rod marty

Editions Scrineo - Date de sortie : 8 octobre 2015 - ISBN 9782367 403625 - 383 pages 

4è de couv'

Quels sont ces étranges maux qui affligent les habitants de Peakwood, petite ville du Montana, USA ? D'où viennent les blessures qui apparaissent sur le corps de certains de ses habitants ? Pourquoi d’autres commencent-ils à agir étrangement ? Seuls Chayton, le médecin de la ville, et son père, vieux chaman au savoir ancestral, savent reconnaître les signes. Le bouleversement qui approche. Quelque chose en lien avec un accident qui n’aurait jamais dû avoir lieu, dix ans plus tôt. Un secret dont ils ont juré de ne jamais reparler… Félicitations, la mort vous offre une seconde chance…

Mon avis

J'avais lu des critiques dithyrambiques sur plusieurs blogs ainsi que chez des booktubeuses ; j'avais donc hâte de lire ce livre. 

Un bon roman à l'histoire originale, mêlant fantastique et chamanisme.

Je n'ai pas trouvé les personnages super attachants à part peut-être Tom et Andrew. Quant au rythme, il m'a paru un peu poussif au début, avec la présentation de tous les personnages. J'avais hâte de voir l'action démarrer. Mais la plume est agréable à lire.

Un bon moment de lecture que je vous recommande, même si pour moi ça ne restera pas LE livre de l'année.

Ma note 16

Narcogénèse d'Anne Fakhouri

Editions l'Atalante - Date de sortie : 7 avril 2011 - ISBN 9782841 725373 - 312 pages

4è de couv'

Louise Gaucher travaille dans un service de réanimation. Dès qu'elle le peut, elle s'assoupit auprès de ses malades plongés dans le coma. Elle a le don de voyager dans le « monde des rêves » où les patients choisissent entre la vie et la mort.
Simon Larcher est flic. Il ne boit plus, ne baise plus et ne joue à rien. Il voudrait juste nettoyer le monde de son horreur et de sa tristesse.
Une nuit de janvier, un enfant de la DDASS disparu est retrouvé dans le parc du Chais, propriété de la puissante et riche famille de Louise...

Mon avis 

La lecture, notamment dans les cinquante premières pages, est rendue difficile par les trois fils narratifs que l'on suit tour à tour et pour lesquels l'auteur donne si peu de points de convergence qu'elle a failli me perdre. J'ai donc peiné pour trouver le lien entre Louise, Simon et Dorian. 

Et voilà, page 200, ma patience est à bout : entre la forme, embrouillée à souhait, et le côté glauque de l'histoire, j'abandonne... Le style est pourtant soigné (vocabulaire, syntaxe...), mais ça ne m'a pas suffi

Ma note  8.5

La voie des âmes de Laurent Scalese

Couverture La voie des âmes

Editions Belfond - Date de sortie : 19 mars 2015 - ISBN 978-2714459701 - 617 pages

Résumé

Richard Neville est un flic français comme il en existe peu. En touchant la main d'une victime il parvient à reconstituer les derniers instants de la vie de celle-ci, et à identifier son assassin – ce qui lui vaut d'être régulièrement sollicité par les polices du monde entier. Cette fois à NY il est parti en mission accompagné de sa femme Clara... assassinée en pleine journée à Central Park. Lui, le super flic, n'a pas pu protéger l'amour de sa vie, la mère des ses enfants... Mais dès le soir du meurtre d'étranges incidents surviennent : Richard pense d'abord que Clara cherche à communiquer avec lui de l'au-delà. Jusqu'à ce qu'une femme étrange le visite pour lui proposer un marché incroyable : revenir quelques instants avant le meurtre de sa femme pour qu'il essaie de la sauver, en échange de son obéissance aveugle...

Pourquoi - comment ce livre ?

Pour la 4è de couverture que j'ai découvert sur la page FB de l'auteur.

Les premières pages en 3 minutes  

Mon avis 

Le roman est composé de cinq parties. Découpé comme un scénario, il est très "visuel" et serait facilement adaptable au grand écran, ce que ne manquera peut-être pas de faire l'auteur qui, par ailleurs, est scénariste pour la télé. 

On suit donc en parallèle l'enquête sur un tueur en série à New York - pour laquelle Richard Neville a été requis, en raison de son don qui lui permet de voir les dernières minutes de la vie des gens, seulement en les touchant - , celle sur la mort de Clara, la femme de Richard, et aussi l'histoire d'amitié avec Mike Rosener, l'inspecteur américain, qui a quelques soucis dans son couple.

Il y a de l'action, la lutte entre le Bien et le Mal ce n'est pas rien ! On voyage, voire même on se téléporte, de New York au bush australien, en passant par la Normandie et l'île d'Arran en Ecosse. Les personnages sont bien campés dans leur environnement, avec leurs contradictions et leurs désirs, mais je ne me suis pas vraiment attachée à eux, sauf peut-être à Mike. L'introduction du paranormal pour nouer l'intrigue m'a un peu surprise. J'ai trouvé que Mike intégrait bien vite cette évidence, lui pourtant cartésien pur jus, tout comme Richard acceptait assez facilement le pacte avec Nancy, "sacrifiant" ainsi sa femme tant aimée. De beaux moments d'amitié entre les deux flics. 

Quant à l'écriture, elle est fluide, même s'il y a des descriptions un peu longuettes et quelques images parfois inutiles (ne pas oublier : "Show don't tell !"). Ca se lit vite, malgré les plus de 600 pages, car l'intrigue nous entraîne. Un plus pour la pirouette finale.

Bref, pour moi ce fut un bon moment de lecture.

Ma note : 16

Citations 

*L'enveloppe charnelle n'est que la promesse du bonheur. L'âme en est la certitude. Les gens appellent ça la "beauté intérieure".

*Sous la lumière indécise du ciel, le paysage touchait au sublime. Tour à tour, le soleil embrasait les vallées, les nuages projetaient des ombres mouvantes sur le flanc des montagnes, la pluie faisait scintiller les falaises, comme si elle étaient incrustées de diamants. (...) Elle adorait l'Ecosse. (...) Ce pays ne ressemblait à aucun autre. Il incitait au silence et au respect. Pour peu que l'on soit réceptif, il apaisait et ouvrait les portes de la méditation.

*Les rêves qui ne se réalisent pas,  à la longue, ça tue. On se doit de réaliser les nôtres. En tout cas, on doit essayer.

-Vous pensez qu'on peut rattraper le temps perdu ? -Non, répliqua-t-telle sans hésiter. Le côté positif du temps perdu, c'est qu'il rend précieux le temps qui reste. A nous de savoir en profiter.

Bonus : interview de l'auteur

Voyage interdit -T1- Hors de moi, de Thalia Palanque

Couverture Voyage interdit, tome 1 : Hors de moi

Editions Valentina - Date de sortie : 20 juin 2014 - ASIN B00L4ZHKV2 - 526 Kb soit 199 pages en édition papier

Résumé 

Stella est une lycéenne fraîchement débarquée de Miami après l’accident de voiture qui a coûté la vie à sa meilleure amie Ever.
Après un internement en hôpital psychiatrique, elle tente de passer inaperçue en intégrant son nouveau lycée de Boston. Elle n’aspire qu’à une chose : qu’on la laisse tranquille… elle et ses remords.
C’est sans compter sur sa particularité, un don dont elle a hérité lors de l’accident, qui lui fera rencontrer Sebastian de façon fort peu conventionnelle. Un don qui s’avère être à la fois son plus grand bonheur et son secret le plus lourd.
Une relation naissante entre deux mondes, qu’il faut protéger pour lui permettre d’éclore dans le monde réel. Stella va pouvoir vérifier si l’amour a des frontières.
Hors de moi, un voyage où le corps et l’esprit n’empruntent pas le même chemin, où l’amour est grand, mais où la réalité est dure.

Pourquoi - comment ce livre ?

Parce que je suis dans ma période "paranormal" et que ce livre est étiqueté ainsi.

En 3 minutes les premières pages du roman  

Mon avis : à venir..........

La croisée des âmes d'Ophélie Pemmarty

Couverture La croisée des âmes

Editions Valentina - 9 décembre 2013 - ASIN B00I7UQHPW - 577 KB soit 450 pages en édition papier - Préfacé par Westley Diguet 

Résumé

Rome, 273 avant Jésus-Christ. Une jeune vestale est condamnée à être enterrée vivante, pour avoir rompu ses vœux de chasteté. Son amant, ayant échappé à la justice, vient se suicider sur son tombeau. Le même espoir les avait animés : que leur amour renaisse un jour, peu importe le lieu ou l’époque…

Paris, avril 2009. Benoit, jeune prêtre, est tiré de son sommeil par un violent cauchemar. La vision de cette femme enterrée vivante se met alors à le hanter. Quelques jours plus tard, il est témoin de l’arrestation de Daphnée, accusée d’un meurtre qu’elle n’a pas commis. Troublé par l’étonnante ressemblance avec la jeune femme de ses rêves, Benoit va tout tenter pour la faire innocenter et pour comprendre le lien qui semble les unir. Car comment expliquer qu’ils fassent les mêmes rêves, qu’ils aient l’impression de se connaître depuis toujours ? Qu’est-ce qui aurait la force de bouleverser son destin et sa foi ? La réponse se trouve peut-être ailleurs, avant d’être au fond de son cœur…

En souvenir de ce qui nous unit, du temps qui passe sans s’arrêter, et de l’éternelle croisée des âmes. 

Pourquoi - comment ce livre ?

Parce que le résumé m'a séduite ! comme je suis immobilisée suite à mon opération du genou, je l'ai téléchargé.

Mon avis 

Passée la dernière ligne, j'avoue avoir un peu de mal  à quitter Benoît et Daphnée, après les avoir accompagnés au long de cette magnifique histoire. 

Le roman raconte en parallèle, dans la Rome polythéïste d'avant JC, celle de Delia, la vestale et Fabius, son amoureux, dont on devine très vite que leurs âmes se sont réincarnées afin de vivre, à travers d'autres, l'amour qu'on ne leur a pas autorisé.

Sur fond d'une belle histoire d'amour, nombre de thèmes sont abordés : la foi et jusqu'où cela peut amener de croire à tout prix,  l'engagement et la parole donnée, l'homosexualité (thème présent aussi dans Les somnambules du même auteur), la résilience...

Alors certes, on peut s'étonner de la vitesse à laquelle réagit la justice pour Daphnée, ou de l'irruption quasi-magique de Valerio qui donne les clés de compréhension des rêves récurrents de nos deux héros.

Mais au final, c'est une belle histoire, positive, bien écrite (avec une petite pirouette de conjugaison *), que j'ai eu du plaisir à découvrir, et que je vous recommande.

(*) ce qui se passe dans la Rome avJC est écrit au présent, ce qui se passe de nos jours est au passé !

La malédiction Grimm de Polly Shulman

Couverture La malédiction Grimm

Editions Bayard Jeunesse - Collection Millézime - 13.2.2014 - ISBN 978-2747036788 - 510 pages - Traduction : Karine Suard-Guié

Résumé

Elizabeth peine à s'intégrer dans son lycée. Alors, quand son professeur d'histoire lui propose un petit job dans une bibliothèque elle se dit que ce sera l'occasion de faire des rencontres. Après un entretien pour le moins étrange, la voilà engagée. Elle s'aperçoit aussitôt que le Dépôt n'est pas une bibliothèque ordinaire : pas un seul livre à l'horizon, uniquement des objets. Mais surtout, un mystère plane au sujet d'une collection située au sous-sol et dont personne n'accepte de lui parler : la Collection Grimm. Elle abrite des objets de contes de fées - les bottes de sept lieues, le miroir de Blanche-Neige... Quelques-uns disparaissent, et un étrange oiseau géant rôde autour... Quel secret cache cette Collection Grimm qui semble déchaîner les passions ?

Pourquoi - comment ce livre ?

Parce qu'il me semble qu'il s'agit d'une réinterprétation des contes de fées dont je suis friande.

Mon avis

C'est un bon roman jeunesse,  bien écrit, avec de l'action, des personnages attachants. On suit Elizabeth tantôt au lycée, tantôt dans son premier job de bibliothécaire.

L'évocation de l'ambiance au lycée, de la difficulté pour les nouveaux à se faire des amis, à entrer dans un cercle, me semble assez juste dans ce qu'elle a d'impitoyable et d'ostracisant. Par contre, pour le côté "conte", il m'a juste manqué que les collections spéciales Grimm et Wells soient réellement spéciales et servent davantage l'histoire. Le récit de l'enquête prend le pas sur l'utilisation des objets de contes  et j'ai trouvé ça dommage ; il y avait vraiment de quoi les utiliser davantage.

Ca se laisse lire et plaît sans doute aux ados !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×