comédie

Jules de Didier van Cauwelaert

Jules

Editions Albin Michel - date de sortie : 29 avril 2015 - ISBN 978-2226314833 - 278 pages 

Résumé 

Une femme qui se cherche - Un homme qui se perd - Un chien qui les trouve...

Un livre qui rend heureux !

Pourquoi - comment ce livre ?

Parce que Didier van Cauwelaert !!

Les premières pages en 3 minutes   

Mon avis 

Quelques heures de lecture-détente dans laquelle l'acteur principal est Jules, un labrador facétieux. Privé de son boulot auprès de la jeune aveugle qu'il guidait, il va s'attacher aux pas de Monsieur Macaron, et s'inventer un nouveau travail : entremetteur. Et, en employé zélé, il va y mettre beaucoup d'application...

Un livre humoristique qui fait du bien, une petite parenthèse entre deux journaux télévisés relatant des horreurs, une bulle de tendresse et d'optimisme, dans un style moderne, avec des dialogues qui font mouche et des personnages sympathiques. Même s'il n'en restera pas un souvenir impérissable, entendre le prénom Jules me fera désormais penser à ce toutou-marieur !!

Ma note : 15

Extrait

"Jules m'a réveilée dix minutes avant que le téléphone sonne pour m'annoncer sa mort. Quand on a dispersé ses cendres dans la Baie des Anges, il a plongé à leur suite. Mon père et mes frères l'ont aidé à remonter dans la barque. Il a craché l'eau sur mes pieds. Comme s'il me rapportait ma mère."

Ce livre participe pour 75 kms au Challenge 1000 Bornes Livresque

1000 bornes classique5b15d

et au Challenge Jeu des 7 familles - dans la famille 30millionsd'amis, le petit-fils

7familles 9f463

Amusez-vous en pensant à moi d'Asa Hellberg

Couverture Amusez-vous en pensant à moi

Editions Presses de la Cité - Date de sortie : 15 janvier 2015 - ISBN 978-2258110083 - 299 pages

Résumé

A peine âgée d'une cinquantaine d'années, Sonja meurt brutalement d'une crise cardiaque. Sans proche parent, elle a désigné ses meilleures amies, Susanne, Rebecka et Maggan comme héritières. Mais à une condition : celles-ci doivent quitter leur ancienne vie et réaliser son dernier souhait, redémarrer à zéro. L'électrochoc passé, les amies acceptent de suivre les instructions laissées par Sonja : Rebecka, véritable carriériste, doit lever le pied et déménager à Majorque où elle rénove une immense demeure ; Susanne, splendide hôtesse de l'air aux multiples conquêtes, devient soudain propriétaire d'un hôtel à Londres ; et un appartement attend Maggan à Paris, où elle a pour mission d'écrire un livre. De surprise en surprise, les vies des trois amies sont bouleversées à jamais.

Pourquoi - comment ce livre ?

Parce que le résumé est alléchant, tout simplement !

Les premières pages en 3 minutes   

Mon avis 

Alors comment dire ? Cette comédie romantique plaira sans aucun doute pour son côté bons sentiments, amitié féminine indéfectible, écriture nerveuse qui fait que le lecteur, ou plus sûr la lectrice, tournera les pages à vive allure. 

Le trio d'amies commence par pleurer la quatrième de la bande, enfin pas trop longtemps non plus, avant d'apprendre que celle-ci a organisé leur vie à venir. Leur vie de couple est inexistante, elles ont abandonné les rêves qu'elles avaient été plus jeunes ? qu'à cela ne tienne, Sonja, dont elles ont toujours ignoré qu'elle était richissime (ce qui peut surprendre quand on est aussi proches...) a tout prévu : le pays où elle les envoie, avec maison super top, les hommes qui leur conviennent et tout le tralala,c'est à dire l'argent qui va avec. 

Bref, vous le comprenez aisément, cette "comédie" m'a laissée perplexe : décider de changer de vie, très bien, mais quand tout est orchestré par quelqu'un d'autre dans les moindres détails, et où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, c'est tellement peu crédible que j'ai trouvé ça risible, et ça ne m'a pas fait rêver un instant. La 4è de couverture promettait pourtant des rires et de l'émotion... 

Ma note : 11

Ce livre participe pour 75 kms au Challenge 1000 Bornes Livresque

1000 bornes classique5b15d

Le bonheur n'est pas un sport de jeune fille d'Elise Tielrooy

Couverture Le Bonheur n’est pas un sport de jeune fille

Editions Belfond - Date de sortie : 7 mai 2014 - ISBN 9782 7144 5776 9 - 378 pages

Résumé

Dans un centre de thalasso qui sent bon le chlore et les algues, les clients croient être venus pour une cure de détente... Tous comptent oublier leur quotidien et leurs vergetures dans l'intimité des cabines surchauffées ; tous espèrent trouver la beauté grâce à des mains suaves et à la nourriture pour futurs minces. Tous sont prêts à ne plus s'occuper que d'une chose : leur corps.
Mais Guillemette, masseuse de 22 ans, va voir son passé ressurgir et mettre un joyeux désordre dans le bel équilibre des soins, entamant au passage bien des défenses et fragilisant les curistes les plus résistants.
Mona, Victor, Iris, Claudine ou encore Thomas... Tous seront secoués, tous seront transformés, pour le pire comme pour le meilleur. Car le bonheur n'est pas un sport de jeune fille.

Pourquoi - comment ce livre ?

Pour le titre qui a attiré mon attention.

Les premières pages en 3 minutes   

Mon avis

Dès les premières lignes, on est dans le bain ! Normal me direz-vous, puisqu'on entre dans un hôtel-centre de thalasso...

Tout de suite commence le défilé de personnages, chacun venu avec ses problèmes, assumés ou non. Guillemette, le personnage principal, est masseuse dans ce centre. A partir du moment où elle masse Mona ce jour-là, tout s'enchaîne à une allure folle. Comme avec l'effet dominos, les personnages vont traverser de vraies crises, un lien invisible passant des uns aux autres, au gré de l'imagination débordante de l'auteur. J'ai aimé le discret Cyril, chef d'orchestre du desk, beaucoup moins Marion et son Thomas, pas du tout "Mademoiselle" Iris. Bref, aucun ne laisse indifférent et plusieurs évolueront durant ces quelques jours.

Il y a du rythme, des rebondissements, de l'émotion, des bons sentiments (mais pas que !). Ca se lit vite, c'est souvent drôle, et on est chagrins d'arriver à la fin  (sauf les pompiers qui eux, pourront souffler enfin !).

Je vous recommande cette lecture très plaisante, premier roman d'une comédienne vue, notamment,  au théâtre aux côtés de Francis Huster.

Chasse au trésor de Molly Keane

Couverture Chasse au trésor

Editions Quai Voltaire - Date de sortie : 27 mai 2014 - ISBN 978-2710370727 - 270 pages - Traduction de Cécile Arnaud

Résumé

A la mort de leur père, Philip, Hercules et Consuelo, membres de l'aristocratie anglo-irlandaise, se retrouvent sans le sou. Pour sauver le domaine de Ballyroden, ils décident de faire du château une maison d'hôtes. Bientôt, une famille de Londoniens fortunés s'installe, pensant naïvement profiter du calme luxueux de la campagne irlandaise.

Pourquoi-comment ce livre ?

Parce que l'auteur était irlandaise, l'Irlande étant chère à mon coeur  et pour la galerie de portraits promise en quatrième de couverture.

Les premières pages en 3 minutes   

Mon avis 

Ce roman a été publié pour la première fois en 1952 et qui vient d'être réédité. 

Des passages très drôles, humour anglo-saxon oblige !!! d'autres un peu longuets - des descriptions qui ralentissent un peu le rythme. Trois parties dans ce vaudeville : la mort de Sir Roderick et la découverte de la situation financière catastrophique, l'accueil d'hôtes payants, la chasse aux rubis d'Anna Rose. 

Les personnages sont déjantés à souhait, maîtres comme serviteurs, la critique de la bourgeoisie est acerbe, les situations loufoques voire improbables, on sourit, on s'agace, on va au bout pour savoir.  Il y a de vrais passages savoureux comme page 73 la description de la situation domestique à Ballyroden ou page 90 l'évocation par Dorothy de  l'idée de venir dans cette maison d'hôtes.

Bref,  un avis un peu difficile à donner, mais qui penche tout de même vers le positif parce que je résiste difficilement aux histoires un peu foldingues...

Citations

*Elle pinça les lèvres jusqu'à ce que son visage ressemblât au derrière d'un âne avec la queue entre les jambes.

*Les oiseaux chantaient fort, faux et follement : un matin de novembre. Ca c'était dehors. A l'intérieur, les murs ruisselaient en raison d'une incroyable condensation. Ils se prenaient pour des champignons et se couvraient de fourrure comme des lapins. 

Complètement cramé de Gilles Legardinier

Couverture Complètement cramé !

Editions Pocket - 13 mars 2014 - 432 pages

Résumé

Lassé d'un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu'il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme. 
En débarquant au domaine de Beauvillier, où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement... Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui cherchait un moyen d'en finir va être obligé de tout recommencer...

Pourquoi - comment ce livre ?

J'ai beaucoup aimé Demain j'arrête du même auteur et j'ai  aussi en réserve Nous étions les hommes. De plus j'aime bien l'idée du virage à 180 °  que certains prennent dans leur vie.

Mon avis 

Voilà un bon moment de lecture à réserver aux jours gris, car l'auteur a le chic pour nous faire retrouver le sourire avec ses personnages hauts en couleurs et les situations loufoques dont l'auteur semble s'être fait une spécialité. C'est plein de bons sentiments, ça fait du bien...

Une réussite dont je conseille la lecture à tous !

Grands boulevards de Tonie BEHAR

grands-boulevards-1137-1.jpeg

Editions JC Lattès - mai 2013 - 402 pages 

Résumé

Suite à une rupture sentimentale, Doria, ravissante comédienne de 28 ans, toujours en attente d’un rôle mais sans cesse débordée, s’installe chez son père Max, amateur de poker et de femmes, irrésistible mais léger comme la fumée de ses cigares, locataire dans un immeuble des grands boulevards. 
C’est là, au 19 bis boulevard Montmartre, entre la Madeleine et la Bastille, près du Grand Rex, de l’Olympia, des théâtres et des bars, que tout se joue. La Banque Générale, propriétaire de l’immeuble, a décidé de le vendre à la découpe. Tous les locataires risquent l’expulsion....

Mon avis 

Je ne me souviens pas comment j'ai découvert ce titre, mais quelle qu'en soit la manière, j'en suis fort aise !! Sourire

C'est une comédie très agréable à lire, où on devient vite familier des personnages qui sont bien croqués.

On se bat avec les habitants du 19 bis pour sauver leur immeuble de la vente à la découpe, voulue par la banque propriétaire ; on soutient Max dans l'organisation de la rebellion ; on cohabite avec cette palette d'individualités, si attachantes. On sourit, on rit des anicroches entre Karim et Manuela, on voit venir la fin avec Léo, mais c'est une lecture plaisir, plaisante et ça fait du bien.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×