vie après la mort

L'horizon à l'envers de Marc Lévy

Editions Robert Laffont - Date de sortie : 11 février 2016 - ISBN 978-2221157848 - 398 pages

4è de couv'

Où se situe notre conscience ? 
Est-ce qu’on peut la transférer et la sauvegarder ? 
Hope, Josh et Luke, étudiants en neurosciences, forment un trio inséparable, lié par une amitié inconditionnelle et une idée de génie. Lorsque l’un des trois est confronté à une mort imminente, ils décident d’explorer l’impossible et de mettre en oeuvre leur incroyable projet. 
Émouvante, mystérieuse, pleine d’humour aussi… une histoire d’amour hors du temps, au dénouement inoubliable, et si originale qu’il serait dommage d’en dévoiler plus. 
Un roman sur la vie, l’amour et la mort… parce que, après, plus rien n’est pareil.

Mon avis

Alors cette fois, la magie n'a pas opéré. Elle n'a d'ailleurs pas vraiment opéré avec cet auteur depuis L'étrange voyage de Mr Daldry. Dans sa nouvelle "livraison", Marc Lévy et les medias qui relaient largement (sans peut-être avoir lu l'ouvrage !!) nous mettent l'eau à la bouche avec le sujet des neurosciences, mais il ne suffit pas d'en parler pour que ça fasse un bon roman d'anticipation.

L'intrigue est longue à se mettre en place et les dialogues un peu confus sur les sujets scientifiques. D'autant qu'ils paraissent assez artificiels, juste là pour faire passer les messages les plus "techniques". Je ne me suis pas non plus attachée aux personnages : l'ombrageux Luke faisant figure de Sctroumpf grognon sous ses airs de scientifique inspiré m'a paru plutôt tête à claques, même le couple Josh-Hope ne m'a pas émue. Donc je m'ennuyais assez largement quand , enfin, à partir du chapitre 16, mon intérêt a été réveillé avec le cas Melly ; les 100 dernières pages ont donc été plus agréables à suivre.

Je sais que mon opinion ne rejoint pas celle de nombre de lecteurs, lectrices devrais-je dire, qui dès qu'elles voient le nom de Marc Lévy, se pâment en criant au chef d'oeuvre. Pour cette fois encore, je n'entrerai pas dans le fan-club !! 

En bref, je vous laisse vous faire votre propre opinion... mais pour moi, ça ne l'a pas fait.

Ma note 14.5

 

49 jours de Fabrice Colin

cvt-49-jours-tome-1-7385.jpeg

Résumé

"Je m'appelle Floryan ; j'ai dix-sept ans. Il y a quelques jours, je suis mort : un attentat dans le métro. Je me suis réveillé dans un paysage de plaines et de montagnes, somptueux, qui s'étendait à perte de vue. Un être de lumière m'a accueilli, se présentant comme un >. Il m'a proposé un choix : soit je le suivais dans le Royaume - un paradis, selon lui, mais que je n'étais pas autorisé à voir avant de m'y rendre -, soit je plongeais dans le NIhil, un gouffre gigantesque menant vers... Vers quoi ? C'est là toute la question. Je ne sais rien du Nihil, j'ignore tout du Royaume, et j'ai quarante-neuf jours, pas un de plus, pour prendre une décision. Le problème, c'est que ce choix n'engage pas que moi..."

Mon avis 

Fabrice COLIN a l'art et la manière de balader son lecteur ! Il nous livre là un nouvel échantillon de sa plume vive et fluide.

Il nous fait mourir le jeune Floryan à 17 ans lors d'un attentat dans le métro. On aurait presque été contents, tellement ce jeune était agaçant, imbu de lui-même et inconsistant ; oui mais c'est le héros tout de même !!!! Alors, quand il arrive dans l'Intermonde, un ange lui donne 49 jours pour choisir entre le Royaume et le Nihil.

Et c'est là, chers amis lecteurs, que tout va déraper. Rien n'est ce qu'il paraît, tout est biaisé, personne n'est authentique et Floryan va avoir bien du mal à démêler le vrai du faux. Et puis, quand on va lui donner l'occasion de voyager dans le temps, il va se risquer dans le futur alors qu'on le lui avait interdit ! Il va y rencontrer Rain.... (entre nous, ce n'est pas un perrsonnage bien consistant, malgré ce qu'en pense Floryan !)

Tout le talent de Fabrice Colin est de nous faire croire, au début du roman, qu'il va parler du parcours "initiatique" d'un adolescent dans l'au-delà (ce qui nous faisait déjà soupirer d'ennui), alors qu'en fait, il nous emmène dans une dystopie post-apocalyptique du meilleur cru.

Jusqu'à la dernière ligne de l'épilogue qui nous scotche et que l'on n'a pas vu venir !!!!

Un excellent moment de lecture, donc, pour un roman que je vous recommande vivement.

NB : Il y aura un 2è tome pour cette série intitulée : "La Dernière Guerre"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×