jumeaux

Nous sommes deux de Marianne Rubinstein

Editions Albin Michel - Date de sortie : 4 janvier 2016 - 9782226 320841 - 278 pages 

4è de couv'

Ils ont trente ans, ils sont jumeaux et vont se marier en même temps, dans un an. D'ici là leur vie va être bouleversée, celle de leurs parents et de leurs beaux-parents aussi. Pas si simple de former un couple quand d'autres se défont, quand on a été perçu toute son enfance comme une seule entité, quand on est confronté à ce qui restreint le désir de liberté. Au-delà du mystère de la gémellité et du mariage, Marianne Rubinstein explore avec justesse les rapports familiaux et générationnels dans une société qui croit pouvoir passer sous silence ses peurs les plus secrètes. Elle construit une œuvre singulière où alternent récits à l'ombre de la Shoah et romans à l'épreuve du temps dont Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel.

Mon avis 

Un court roman qui en moins de 300 pages dissèque la relation de couple, qu'il soit conjugal (établi ou en cours) ou gémellité. Ce, dans un contexte très contemporain traversé par les questions sur la judéïté et comment la vivre en France, sur la fidélité et jusqu'où on est capable d'aller pour l'autre, sur l'usure du temps dans le couple, sur l'homosexualité... 

C'est un roman choral dont le prétexte est le mariage prévu le même jour, en une seule fête, des jumeaux Emma et Axel : chaque chapitre est narré selon le point de vue d'un des personnages. Et des personnages il y en a beaucoup (une bonne quinzaine), ce qui parfois rend la chose un peu difficile à suivre car à chaque entrée de chapitre, on doit se remémorer qui est qui. C'est bien ficelé et donne l'occasion à chacun de faire un point sur lui, sa vie. De temps à autre, entre les chapitres qui sont très courts, des flash-back sur l'enfance des jumeaux, dont on voit bien comment ils vivent différemment leur gémellité.

L'écriture est résolument moderne, sans gras ni étalage, efficace. Ca me rend curieuse d'aller voir le premier roman de cette auteur.

En bref, une lecture agréable, que je vous recommande.

Ma note 15.5

Le soleil est pour toi de Jandy Nelson

Editions Scrineo - Date de sortie : 12 mars 2015 - ISBN 9782 070 663576 - 468 pages - Traduction de Nathalie Peronny

Résumé 

Noah et Jude sont plus que frêre et soeur, ils sont jumeaux, fusionnels. Sous le ciel bleu de Californie, Noah, le solitaire, dessine constamment et tombe amoureux de Brian, le garçon magnétique qui habite à côté. Tandis que Jude, l'éxubérante, la casse-cou, est passionée par la sculpture. Mais aujourd'hui ils ont 16 ans et ne se parlent plus. Un événement dramatique les a anéantis et leurs chemins se sont séparés. Jusqu'à ce que Jude rencontre un beau garçon écorché et insaisissable, ainsi que son mentor, un célèbre sculpteur...Chacun des deux jumeaux doit retrouver la moitié de vérité qui lui manque.

Pourquoi - comment ce livre ?

Parce qu'il y est question de jumeaux et que je suis toujours aussi fascinée par le sujet.

Mon avis

L'auteur nous entraîne dans une histoire à deux voix, celle des jumeaux Noah (dans le passé - ils ont alors 13.14 ans) et Jude (dans le présent - ils ont 16 ans). 

Pour tout dire, jusqu'à la page 120 environ, je me suis un peu ennuyée, trouvant ça long, lent, très détaillé. Mais voilà, pendant ce temps, je me suis attachée aux personnages et ils n'ont plus voulu me lâcher. De vraies personnalités, richement travaillées, y compris les personnages secondaires : Guillermo, Oscar, Brian...

L'intrigue est bien menée, même si prévisible au fond. Il n'empêche, on tourne les pages quand même pour voir si on a bien deviné la fin. De très nombreux thèmes sont abordés : la vie, la mort, la culpabilité, la découverte de la sexualité à l'adolescence, l'art, la jalousie...

L'écriture est dense, très détaillée (trop ?) mais le point fort du roman, c'est que les émotions des personnages sont bien rendues, avec leurs émotions, leurs doutes, leurs souffrances, leurs interrogations sur eux-mêmes. Et puis, ce lien si particulier entre les jumeaux, que l'on sent tellement puissant malgré les turbulences de la vie, les jeux qu'ils s'inventent, la complicité, j'ai adoré ! Et l'art pour sublimer toutes les émotions de la vie !!

Au final, une lecture que je vous recommande chaudement.

Ma note : 17.5

Citations

*Je me tourne vers elle, soudain rappelé au fait qu'on a été fabriqués ensemble, cellule par cellule. On se tenait déjà compagnie avant d'avoir des yeux ou des mains. Avant même que nos âmes soient livrées.

*Le visage du sculpteur ressemble désormais aux photos que j'ai vues sur Internet. N'importe lequel de ses traits serait déjà spectaculaire en soi, mais réunis tous ensemble, c'est une guerre de territoire, nez contre bouche contre yeux étincelants. Je ne saurais définir s'il est grotesque ou magnifique.

*Personne ne vous dit jamais à quel point l'absnece est cruelle, ni combien de temps elle dure.

*On courait sans le savoir les uns vers les autres. Certaines personnes sont peut-être faites pour habiter la même histoire, quoi qu'il arrive.

*Rencontrer son âme soeur, c'est comme entrer dans une maison où on serait déjà allé.

Deux gouttes d'eau de Jacques Expert

Couverture Deux gouttes d'eau

Editions Sonatine - Date de sortie : 22 janvier 2015 - ISBN : 978-2355843167 - 330 pages

Résumé

Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, tuée à coups de hache. Elle s’appelle Élodie et son ami, Antoine Deloye, est identifié sur l’enregistrement d’une caméra de vidéosurveillance de la ville, sortant de chez elle, l’arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s’obstine à nier malgré les évidences. Il accuse son frère jumeau, Franck, d’avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre. Quand Franck Deloye arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d’eau… Le divisionnaire de la PJ en charge de l’enquête, Robert Laforge, un homme réputé pour sa compétence mais aussi son intransigeance et ses éclats incontrôlés, va devoir tirer au clair avec son équipe ce véritable casse-tête. Lequel des deux jumeaux ment, lequel est le bourreau, lequel la victime ?

Pourquoi - comment ce livre ?

Parce que je suis dans ma période "romans policiers" et qu'il est question de jumeaux, un sujet qui me passionne.

Les premières pages en 3 minutes   

Mon avis 

Voilà un roman policier... diabolique !!

On suit, le temps de la garde-à-vue de celui des jumeaux qui est soupçonné du meurtre d'Elodie, l'enquête de la brigade du commissaire Laforge, grande gueule, anticonformiste, réputé imbattable pour résoudre les cas les plus tordus grâce à son intuition infaillible. Alors il y a bien quelques petites incohérences : une moquette beige devenue grise à la fin de la page, un policier Delamotte qui devient Lamotte un peu plus tard, quelques erreurs de procédure... Mais on passe volontiers dessus, tant l'auteur nous offre de rebondissements, de coups tordus, nous embrouille comme les jumeaux l'embrouillent lui-même. Et on n'est jamais sûrs de rien : qui est qui au final ? *

Le récit de l'enquête est entrecoupé de celui de la vie de la famille Deloye, de la conception des jumeaux jusqu'à ce jour. Et ce dernier apporte évidemment beaucoup d'éléments sur la personnalité des enfants.

Ajoutez à cela une écriture fluide, nerveuse, rythmée qui nous fait tourner les pages à la vitesse grand V, un final étonnant et des personnages tous plus antipathiques les uns que les autres, et vous aurez un excellent moment de lecture !!

Ma note : 18

Citation (qui résume l'intrigue à elle seule)

"-Emporte ça au labo, qu'ils bossent en urgence sur l'ADN, je suis sûr qu'ils ont le même...

-Putain, même gueule, même ADN et pas d'empreintes... On est ...

-Dans la merde, Etienne ! conclut Laforge."

Ce livre participe pour 75 kms au Challenge 1000 Bornes Livresque

1000 bornes classique5b15d

Reine de mémoire T1 La maison d'oubli d'Elisabeth VONARBURG

reine-de-memoire.jpg

Editions Alire Québec - 2005 - 688 pages

Résumé 

Aurepas, petite ville du sud-ouest de la France, 1789...
Dans une vieille maison bourgeoise vivent Senso et Pierrino, des jumeaux âgés de sept ans, avec Jiliane, leur soeur cadette qui ne parle pas. Senso et Pierrino viennent d'être confirmés dans la religion du royaume, la religion géminite, où l'on adore les saints Gémeaux, Jésus et sa soeur jumelle Sophia. Les enfants ont perdu leurs parents dans un tragique accident au moment de la naissance de Jiliane, et c'est Grand-père Sigismond, vieil humaniste propriétaire d'un florissant commerce, qui les guide dans leur apprentissage de la vie, avec l'aide de domma Castelet et de dom Patenaude, les ecclésiastes de leur paroisse. Bien sûr, il y a aussi Grand-mère, mais comme elle ne sort jamais de ses appartements et qu'ils ne peuvent y entrer...
La découverte d'une « fenêtre-de-trop » - visible de l'extérieur, elle ne correspond à rien à l'intérieur - et d'une carte magique - elle les transporte ailleurs quand ils y plantent un stylet - éveille la curiosité de Senso et Pierrino quant à l'étrange réputation de leur demeure, mais Jiliane, la première à accéder aux appartements de Grand-mère, sait déjà que la magie fait partie du mystère entourant leur famille et la Maison d'Oubli...
Primé : 2006 Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois et 2006 Prix Boréal

Mon avis 

J'ai acheté ce roman après avoir lu le guide intitulé "Comment écrire des histoires" écrit par l'auteur. Je voulais voir ce que ça donnait une fois appliqués ses conseils. Autant le dire tout de suite, je n'ai pas aimé et ai abandonné vers la page 100. 

Le thème me plaisait pourtant bien : les jumeaux, la magie, une "fenêtre de trop", mais le style m'a profondément ennuyée : c'est long, ça n'avance pas, on tourne autour du pot !!! Trop de détails tuent l'histoire, à mon goût.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×