humanisme

  • Les dames blanches de Pierre Bordage

    Editions L'Atalante - Collection La dentelle du cygne - Date de sortie : 21 mai 2015 - ISBN 9782841727186 - 377 pages

    4è de couverture 

    Une étrange bulle blanche d’une cinquantaine de mètres de diamètre est découverte un jour dans une bourgade de l’ouest de la France. Elle attire et capture Léo, trois ans, le fils d’Élodie. D’autres bulles apparaissent, grossissent, et l’humanité échoue à les détruire. Leur activité magnétique de plus en plus importante perturbe les réseaux électriques et numériques, entraînant une régression technologique sans précédent.Seule l’ « absorption » de jeunes enfants semble ralentir leur expansion…La peur de disparaître poussera-t-elle l’humanité à promulguer la loi d’Isaac ? Mais peut-on élever un enfant en sachant qu’il vous sera arraché à ses trois ans ? Camille, qui a elle-même perdu un fils, et son ami Basile, d’origine malienne – ufologue de son état – vont essayer de percer le mystère des dames blanches afin d’éviter le retour à la barbarie.

    Mon avis 

    Une lecture magnifique, une construction époustouflante : de courts chapitres portant chacun le nom d'un personnage, qui fait avancer l'histoire sur un temps qui s'étire, environ une quarantaine d'années, des références à la mythologie. C'est juste magique !!

    Et même si cette histoire de bulles blanches flanque la frousse dans ce qu'elle a de plausible tant le monde peut vite virer à la folie destructrice et "la peur pousser à l'aberration", j'ai adoré ma lecture de bout en bout.

    Le fil narratif très linéaire est porté par les personnages, donc quelques récurrents comme Camille, Jason, Catel, Basile, (trop peu fouillés à mon goût), qui sont juste au service de l'intrigue, parce qu'archétypes du genre humain, mais auxquels on finit par s'attacher. Les vingt dernières pages m'ont serré la gorge et le ventre, tant je me suis identifiée à Camille.  

    L'auteur sait émouvoir, inquiéter, donner de l'espoir, faire réfléchir, le tout d'une plume élégante et avec un regard humaniste et bienveillant. Les Editions de l'Atalante peuvent s'enorgueillir de l'avoir dans leur catalogue.

    Un très beau roman d'anticipation que je recommande chaudement !! 

    Ma note 19

     

  • La maison d'hôtes de Debbie Macomber

    Editions Charleston - 2013 - 395 pages - Traduction de Florence Bertrand

    Résumé

    Après la mort tragique de son mari, Jo-Marie décide de changer de vie, et reprend une maison d’hôtes à Cedar Cove, la Villa Rose.
    Un roman feel-good sur les destinées féminines et les nouveaux départs, à lire bien douillettement sous sa couette, avec des personnages qu’on rêverait d’avoir comme amis, dans une ville où l’on aimerait vivre, et une intrigue délicieusement captivante.

    Mon avis 

    Ce livre est le T1 de la série Retour à Cedar Cove.

    Il est publié par la jeune maison d'édition Charleston qui fêtera sa 1ère bougie dans un mois et dont le slogan est "une maison d'édition qui vous donne la joie de lire". 12 titres par an, dont quelques belles pages déjà : Coup de foudre à Austenland de Shannon Hale,  Le Monde de Downtown Abbey de Jessica Fellowes et Des pêches pour Monsieur le curé de Joanne Harris (suite de Chocolat, qui avait donné un si joli rôle à Johnny Depp Langue tirée), Le Châle de Cachemire de Rosie Thomas ou les Quatre Grace de Patricia Gaffney, livres qui sont aussi sur ma PAL ! Tous, des livres qui font du bien... Charleston a aussi à son actif le Prix du Livre romantique, en partenariat avec la ville de Cabourg. Une année bien remplie, à n'en pas douter !

    La narration est faite tantôt par Jo Marie, la propriétaire des lieux  - ce qui nous embarque immédiatement dans l'histoire comme si elle nous faisait une confidence, tantôt par un narrateur omniscient qui suit Abby et Josh. C'est très agréable à lire, avec un rythme enlevé dû, notamment, aux nombreux dialogues. Pas de grande surprise dans le "scénario", mais des personnages attachants et ça fait parfois du bien de lire des choses positives.

    A recommander pour les jours de grisaille, devant un bon feu de cheminée, un thé de Noël à portée de main !

    Un plus pour la couverture qui est magnifique ! Tome 2 prévu en mars 2014.