handicap

Avant toi de Jojo Moyes

Editions Milady Littérature - Date de sortie : 20 mars 2014 - ISBN 9782811 211936 - 524 pages - Traduction de Frédéric Le Berre

4è de couv'

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Mon avis 

Il y a dans ce livre tout ce que j'attends de la lecture : des personnages comme je peux en connaître dans la vraie vie, une palette d'émotions au fil des pages : colère, joie, tristesse, amour, chagrin... et une écriture nerveuse et rythmée qui me fait tourner les pages pour vivre l'histoire tambour battant.

Le sujet de fond est infiniment sensible : a-t-on le droit de choisir de mourir quand la vie n'est pas celle qu'on voudrait avoir ? Mais il est traité intelligemment, avec légèreté, humour, sans jamais tomber dans le pathos, juste en laissant venir les ressentis, les questions sur la condition des "grands" handicapés, sur le droit à mourir dans la dignité, sur le suicide assisté... 

J'ai adoré tous les personnages, profondément humains. J'ai ri, j'ai pleuré, je me suis questionnée, j'ai réfléchi. J'ai aimé aussi l'étincelle de vie, d'espérance que l'auteur nous transmet par les mots de Will à Louisa. "Je ne suis pas en train de te dire de te jeter du haut d'un immeuble ou d'aller nager avec les baleines, mais juste de vivre pleinement. Bouge, remue-toi, ne t'installe pas. Porte fièrement des collants à rayures. (...) Vis bien. Vis"

Vous l'avez compris, c'est un roman que je vous recommande très vivement.

coup-de-coeur-2.jpg

Ma note 19

Ce livre participe au Challenge Top50 Livresque pour un livre qui vous a fait pleurer.

N'oublier jamais de Michel Bussi

Couverture N'oublier jamais

Editions Presses de la Cité - 7 mai 2014 - 879 KB (500 pages papier)

Résumé

" Vous croisez au bord d'une falaise une jolie fille ? Ne lui tendez pas la main ! On pourrait croire que vous l'avez poussée. " Il court vite, Jamal, très vite. A cause de sa prothèse à la jambe et autres coups du sort, il a un destin à rattraper et l'ambition de devenir le premier handicapé à réaliser l'une des courses d'endurance les plus ardues du monde, l'Ultra-Trail du Mont-Blanc. Parti s'entraîner, ce matin de février, sur la plus haute falaise d'Europe, il a d'abord remarqué l'écharpe rouge accrochée à une clôture ; puis la vision d'une femme, incroyablement belle, les yeux rivés aux siens, prête à sauter dans le vide. Ils sont seuls. Le temps est suspendu. Ultime recours, Jamal lui tend l'écharpe, mais la femme bascule. Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, Jamal trouve le corps inerte de l'inconnue, un filet de sang qui s'échappe du crâne. A son cou, l'écharpe rouge.

Ceci est la version de Jamal. La vraie ?

Pourquoi - comment ce livre ?

Parce que je suis fan de l'auteur et que je me rue sur toute nouvelle publication.... Sourire

Mon avis

L'histoire se passe dans la Normandie de l'auteur, entre le pays de Fécamp et le pays de Bray (nous ferons juste une incursion dans le département voisin, à Isigny-sur-Mer). Jamal, le personnage principal, a la parole dans les trois premières parties, avant de laisser le narrateur omniscient reprendre les rênes pour nous conter la fin. Jamal, coupable ou manipulé ? ou....

Il y a du rythme, des rebondissements, des intrications de faits, des points d'interrogation qui parfois tardent à trouver une réponse, emberlificotée à souhait. Tellement on a hâte de comprendre, on tourne les pages, sans se laisser distraire par le boulot ou le repas à préparer et... on reste "baba" par le dénouement ! Bref, on est alors énervés parce qu'il va falloir attendre un an au moins avant le prochain Bussi...diable d'homme !

Un très, très bon moment de lecture (cependant, pas un coup de coeur comme l'avait été Ne lâche pas ma main)

Citation

*Car à bien y réfléchir, n'est-il pas plus facile de croire la version des flics et des experts plutôt que celle d'un Arabe infirme qui bosse chez les fous ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×