fin d'année

  • Escapade bruxelloise

    Comme chaque année, entre Noël et le Nouvel An, nous sommes allés passer quatre jours à Bruxelles, nous en revenons juste.

    Le centre ville touristique est magnifiquement décoré, les vitrines peintes et animées pour beaucoup et des animations sont proposées, notamment les illuminations musicales le soir sur les façades des maisons des corporations de la Grand Place.

    Cette année nous logions à l'Hôtel des Colonies, mitoyen de celui où nous allions habituellement (l'hôtel Siru). Il est très beau. Bâti en 1906, considéré comme hôtel historique, il "allie confort moderne et passé prestigieux". Il est surtout idéalement situé à quelques pas de la Rue Neuve, à l'entrée du quartier commerçant et à moins de dix minutes de la Grand Place. On pose la voiture et on se déplace à pied. 

    Photos de Hotel des Colonies, Saint-Josse-ten-Noode  Photos de Hotel des Colonies, Saint-Josse-ten-Noode
    (source : Trip Advisor)

    Cette fois, en plus de nous régaler à nouveau de l'architecture Art Nouveau où que nous tournions le regard, nous avons découvert la Taverne Cirio, fréquentée en son temps par Jacques Brel,

    Photos de Le Cirio, Bruxelles(source photo : TripAdvisor)

    l'église St Nicolas (voisine de la Bourse), qui fait partie du Bruxelles insolite car dite église de travers car le choeur n'est pas dans l'alignement de la nef. Elle abrite de réels trésors (tableaux, mobilier...) 

    Côté restauration, nous avons déploré le changement de propriétaires du Paon, sur la Grand Place, car plus rien n'est pareil : plus de serveurs hauts en couleurs, vantant leur pays et sa cuisine, plus de bons petits plats mijotés et gouleyants. C'est devenu banal, quel dommage ! Alors nous avons retrouvé une valeur sûre : le Drug Opera, toujours aussi cosy et où l'assiette est belle et bonne.

    Hier, nous avons pris le métro pour passer la journée à la Librairie Filigranes, véritable institution à Bruxelles, ouverte 365 jours par an, où j'ai, bien sûr, "fait le plein", ce qui va faire grimper encore ma PAL ; mais il faut dire que le magasin vient d'être agrandi d'un tiers de sa surface première, ce qui le met à 2600 m² !  Vous imaginez ?? Il y a un café à l'intérieur où l'on peut s'asseoir pour commencer à lire sans attendre, des espaces sans cesse réapprovisionnés, et des employés au top ! Au rayon Littérature générale, il y avait hier une vendeuse qui présentait si bien les nouveautés qu'elle vous aurait fait acheter le stock entier ! Sourire

    Voilà ! la magie de cette ville a encore opéré cette fois et nous avons déjà fait notre programme pour l'an prochain ; en plus de nos "routines", nous réserverons pour un spectacle, au Théâtre des Galeries ou un autre...

  • Ca sent la fin

    735053-325191910919050-1607428465-n.jpg

    Aujourd'hui, avant-dernière séance à l'atelier Entre Parenthèses, avant l'entracte de l'été. 

    Nous avons écrit à partir de : "Les villes invisibles" d'Italo Calvino, "Ailleurs" d'Henri Michaux et "Fables fraîches à lire à jeun" de Pierre Bettencourt. Après la découverte (ou re-découverte) de ces textes d'auteurs, nous nous sommes attelés à la création d'une ville (ou d'un monde) imaginaire que l'on a peuplée ensuite. Une belle séance encore qui a produit des textes  tous très différents, en genres, en univers, poétiques, humoristiques, mais deux sur le thème des arbres (dont le mien).

    Puis on a préparé la dernière qui se déroulera dans 15 jours chez une des écrivantes. Je n'y serai pas, prise par une autre activité, mais il y sera question de l'année prochaine, de ceux qui vont quitter l'atelier peut-être, de ceux qui y resteront, de ceux que l'on y accueillera (?). Un remodelage toujours un peu délicat, car nous écrivons ensemble depuis plusieurs années.

    Ca sent la fin de quelque chose et c'est toujours un peu triste, même si l'on sait que notre passion nous entraînera à nouveau dans une  belle aventure, humaine, au minimum !

×