auteur britannique

Scandaleux héritage - Jackie Collins

Editions Charleston - Date de sortie : 7 mars 2016 - ISBN 9782368 120934 - 728 pages - Traduction de Agnès Jaubert

4è de couv'

Red Diamond est un milliardaire brutal et détesté. Diahann, belle femme noire, ex-chanteuse, est sa gouvernante ; un rôle que sa fille, Liberty, n’approuve pas. Le jour où Red convoque à New York ses trois fils, Max, Chris et Jett, ces derniers sont loin de se douter que cette réunion de famille va bouleverser leur monde. Jeune héritière new-yorkaise, Amy Scott-Simon est fiancée à Max. À sa soirée d’enterrement de vie de jeune fille, elle rencontre Jett, qui n’a pas la moindre idée de qui elle est. Pas plus qu’elle ne comprend qui il est. Leur aventure d’une nuit va entraîner les pires complications…

Mon avis

Un roman dont sexe, argent à gogo et  coups tordus sont les ingrédients, écrit par une auteur aux 400 millions d'exemplaires vendus, aujourd'hui décédée, qui connaissait la jet-set comme personne.

Les personnages sont typés à souhait avec leurs addictions et leurs métiers à gros revenus (magnat de l'immobilier, avocat du show bizz...). Ils sonnent pourtant juste dans le monde décrit, dont l'auteur avouait qu'elle se servait de tout ce qu'on lui racontait, mais qui nous paraît un peu irréel. Débauche de billets, diamants, rollex et vêtements de marques, si on ne supporte pas le bling bling, il faut passer son chemin. L'histoire de départ, assez banale autour d'un rendez-vous familial dont on sait d'avance qu'il ne se passera pas bien, est prétexte à présenter les vies des participants, toutes plus compliquées les unes que les autres. Mais pas de panique, avec l'argent, tout s'arrangera...

Ca se laisse lire parce que l'écriture est fluide.

Ma note  14

Ce roman participe au Challenge A la conquête des gros pavés Paves livres

L'auteur  

Carnaval de Ray Célestin

Editions du Cherche Midi - Date de sortie : 14 mai 2015 - ISBN 9782749141954 - 493 pages - Traduction de Jean Szlamowicz

4è de couverture 

Au coeur du Sud profond, La Nouvelle-Orléans, construite sur des marécages en dessous du niveau de la mer, a toujours été aux prises avec tornades, inondations et épidémies de toutes sortes. La nature du sol en fait une cité qui s'affaisse, où les morts ne peuvent être enterrés. Alligators, serpents, araignées hantent ses marais. Nombre de menaces ont toujours plané au-dessus de la ville. Et pourtant...
Lorsqu'en 1919 un tueur en série s'attaque à ses habitants en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant siciliennes, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, une jeune secrétaire de l'agence Pinkerton, Ida, et un ancien policier tout juste sorti de prison, Luca D'Andrea, vont tenter de résoudre l'affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets... Alors qu'un ouragan s'approche de la ville, le tueur, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche.

Mon avis

Pour ce premier roman de cet auteur britannique, scénariste de télévision, on peut parler d'une réussite

Le décor -La Nouvelle-Orléans en 1919- c'est comme si on y était. On se promène dans les rues avec les protagonistes  et on sent bien l'atmosphère lourde de pluie, de ségrégation, de manigances, de cette musique, le jazz, qui émerge. Tous nos sens sont sollicités.

Les personnages, eux, mènent chacun leur enquête pour des raisons qui leur sont propres. On suit ainsi, dans de courts chapitres, plusieurs fils narratifs pour trouver l'identité du tueur à la hache (sauf qu'il ne sera pas là où ça semble le plus évident !!). On côtoie, excusez du peu !  Louis Armstrong himself qui accompagne son amie Ida dans sa quête de la vérité. Mais aussi un policier qui sort de prison, son ancien collègue qui cache sa vie privée, un journaliste toujours à l'affût du bon papier, la mafia, tout un monde interlope et un peu inquiétant.

C'est un roman foisonnant qui peut, à certains moments, paraître un peu confus, tant l'écriture est parfois trop précise et détaillée, ce qui rend le rythme un peu lent.

Ca n'est donc pas un coup de coeur pour moi, mais une très bonne lecture, eu égard à la période, au lieu choisis et au travail de l'intrigue.

Ma note 16

Les quinze premières vies d'Harry August de Claire North

Couverture Les quinze premières vies d'Harry August

Editions Delpierre - Date de sortie : 23 mai 2014 - ISBN 978-2370720047 - 471 pages - traduction d'Isabelle Troin 

Résumé

Harry August se retrouve sur son lit de mort. Une fois de plus.

Chaque fois qu’Harry décède, il naît de nouveau, au lieu et à la date exacts auxquels il est venu au monde la première fois, possédant tous les souvenirs des vies qu’il a déjà vécues. Peu importent ses actions ou ses choix, le processus est toujours le même. Harry ne sait comment ni pourquoi, seulement qu’il en existe d’autres comme lui.

Alors qu’arrive la fin de sa onzième vie, une petite fille apparaît à son chevet. « J’ai bien failli vous rater, Docteur August, dit-elle. Je dois vous transmettre un message, passé d’enfant à adulte, d’enfant à adulte, à travers des générations depuis mille ans dans le futur. Le voici : « Le monde se meurt, et nous ne pouvons rien y faire. À vous de jouer. » »

Voici l’incroyable histoire d’Harry August, de ce qu’il a fait, de ce qu’il va faire, et comment il va essayer de sauver un passé qu’il ne peut changer, et un futur qu’il ne peut accepter.

Pourquoi - comment ce livre ?

Parce que le titre m'a intriguée.

Les premières pages en 3 minutes   

Mon avis 

Un roman surprenant à plusieurs points de vue.

Un personnage émouvant nous raconte ses différentes vies, avec ses réussites et ses échecs, sa découverte de sa condition d'immortel face aux linéaires que nous sommes. Renaître et revivre constamment la même vie, n'est pas forcément un cadeau, ainsi qu'il le montre très bien. Et puis, changer quoi que ce soit dans la nouvelle vie entraîne des conséquences parfois inattendues.

Une imagination incroyable de l'auteur, qu'il lui a tout de même fallu structurer pour rendre l'histoire crédible et cohérente, mais pas trop pour que lecteur ne se lasse pas, ce qui n'empêche pas ce dernier d'envisager la foule de possibles qui s'ouvrent dans le cas d'une renaissance perpétuelle !

Une période historique intéressante (Harry est né en 1919) du point de vue géopolitique, technologique..., un voyage dans le temps et dans l'espace qui donne parfois le tournis, mais que le style de l'auteur nous permet de suivre avec plaisir, car il y a à la fois de l'action et de la réflexion, voire de l'introspection.

En bref, une belle réussite, que je vous recommande !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×