auteur australienne

Le secret du mari de Liane Moriarty

Editions Albin Michel - Date de sortie : 1er avril 2015 - ISBN 9782263317070 - 400 pages - traduction de Béatrice Taupeau

C'est la 4è de couverture plus que le bandeau qui m'a donné envie de lire ce roman. 

Jamais Cecilia n’aurait dû lire cette lettre trouvée par hasard dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort ». La curiosité est trop forte, elle l’ouvre et le temps s’arrête... John-Paul y confesse une faute terrible dont la révélation pourrait détruire non seulement leur famille, mais la vie de quelques autres.

À la fois folle de colère et dévastée par ce qu’elle vient d’apprendre, Cecilia ne sait que faire : si elle se tait, la vérité va la ronger, si elle parle, ceux qu’elle aime souffriront.

Mon avis 

On suit essentiellement trois vies dans ce roman qui se passe en Australie pendant la semaine pascale : les vies de Tess, de Rachel, de Cécilia. Trois vies qui vont se croiser autour d'un secret, que nous partagerons au milieu du roman à peu près, mais qui est loin d'être le seul... Le thème du secret est présent tout du long.

On s'attache assez rapidement aux personnages malgré une mise en place un peu lente. Ensuite, on ne peut plus lâcher le livre qui enchaîne les rebondissements et les révélations. Ca se lit facilement, l'écriture est fluide. C'est donc une bonne lecture !!

Ma note 16

Ce roman participe au Challenge Livresque - Top 50 pour * un livre contenant un triangle amoureux

Une vie entre deux océans de Margot L. Stedman

Edition Le Livre de Poche - Date de sortie : 1er octobre 2014 - ISBN 978-2253167327 - 521 pages - Traduction d'Anne Wicke

Résumé              

Libéré de l'horreur des tranchées où il a combattu, Tom Sherbourne, de retour en Australie, devient gardien de phare sur l'île de Janus, une île sur les Lights, sauvage et reculée. À l'abri du tumulte du monde, il coule des jours heureux avec sa femme Isabel ; un bonheur peu à peu contrarié par l'impossibilité d'avoir un enfant. Jusqu'à ce jour d'avril où un dinghy vient s'abîmer sur le rivage, abritant à son bord le cadavre d'un homme et un bébé sain et sauf. Isabel demande à Tom d'ignorer le règlement, de ne pas signaler «l'incident» et de garder avec eux l'enfant. Une décision aux conséquences dévastatrices... Un premier roman plébiscité dans le monde entier qui interroge les liens du coeur et du sang.

Mon avis 

J'ai eu un peu peur du démarrage assez lent, de la mise en place fouillée des lieux et des personnages. Mais il fallait planter le décor de cette magnifique histoire qui se passe sur Janus Rock, caillou isolé et désert, loin de la côte australienne, sur lequel Tom est gardien de phare, avec sa femme Isabel. Leur vie y est rude, physiquement et moralement.  Le bateau ravitailleur et le pinceau lumineux du phare rythment les jours. 

Après plusieurs "ratés", l'enfant tant désiré arrive... par la mer, dans un canot au fond duquel repose son père, mort. Le couple va naviguer entre mensonge et culpabilité, mais vivre aussi de très belles années. Las, on le sait, les plus belles histoires ont une fin et la réalité va les rattraper.

C'est une très belle histoire, riche en émotions qui serrent le ventre, où les larmes ne sont jamais loin. Elle interroge les liens parents/enfant et ce qui les crée réellement, la puissance de l'amour. Il est question aussi du mensonge, de la culpabilité, de l'amitié. Les personnages sont magnifiques, tour à tour rayonnants et tourmentés, attachants à coup sûr et nous accompagnent encore un moment, une fois le livre fermé. La tension est graduelle et bien rendue.

Pour une première publication de l'auteur, c'est une parfaite réussite que ce roman puissant ! Je vous le recommande vivement.

Ma note : 17.5

Citations

*La famille ne fait jamais partie du passé. Vous l'emportez partout avec vous, où que vous alliez.

*La ville (...) est une petite communauté où chacun sait que la promesse d'oubli est parfois aussi importante que celle du souvenir. (...) L'histoire, c'est ce sur quoi on se met d'accord.

*Pour avoir un quelconque avenir, on doit abandonner tout espoir de jamais changer son passé.

*Les années rongent l'essnce des choses jusqu'à ce que ne reste plus qu'un passé blanc comme l'os, dépourvu de tout sentiment et de tout sens.

Ce livre participe pour 100 kms au Challenge 1000 Bornes Livresqu1000 bornes classique5b15d

et au Challenge Jeu des 7 familles - Le petit fils Colorlemonde en bleu  7familles 9f463

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×