Dernier été à Mayfair de Theresa Révay

Couverture Dernier Eté à Mayfair                             coup-de-coeur-3.jpg

Editions Pocket - Date de sortie : 3 octobre 2013 - ISBN 9782-266229234 - 616 Pages

Résumé

1911. La famille Rotherfield, et leurs amis, vivent sans le savoir les dernières heures de leur époque. Après avoir connu chacun ses joies et ses chagrins, les quatre frères et soeurs vont êtes confrontés à la Grande guerre et à tout ce qu'elle engendre, dépassant de loin leurs conflits familiaux.

Pourquoi - comment ce livre ?

Parce que j'ai aimé Valentine ou le temps des adieux, lu en mai dernier. La plume de l'auteur et sa mise en scène de l'Histoire me plaisent vraiment.

Les premières pages en 3 minutes   

Mon avis 

Theresa Révay nous brosse ici une admirable saga, tableau de la fin d'une époque pour l'aristocratie anglaise : grèves ouvrières pour de meilleures conditions de travail, montée du féminisme avec les suffragettes et leur lutte pour le droit de vote, fin de règne des grandes maisons (qui n'a pas été sans m'évoquer Downtown Abbey) et ascension des nouveaux riches. Les débuts de l'aviation et le sujet des prêtres-soldats m'ont vraiment intéressée. L'entrée en guerre en 1914 va exacerber tous ces phénomènes et obliger hommes et femmes à se révéler. 

Les personnages sont magnifiques de justesse, poignants, l'époque et les cataclysmes qu'elle a engendrés extrêmement bien rendus parce que bien documentés, le tout dans une langue soignée et alerte que l'on a plaisir à suivre.

Ce roman est pour moi un coup de coeur et je vous le recommande vivement !

Citations

*L'une des facettes ténébreuses de l'amour adultère est qu'il se pratique le plus souvent en journée.

*La peur est une drôle de bête. Indocile. Perfide. Qui engendre l'agressivité et la violence. La peur est à la racine du mal.

* Lui et elle appartenaient à ces êtres dont l'alliance décuple les forces et les conduit à réaliser ensemble de grandes choses, tandis que séparément ils ne se révèleront jamais dans leur plénitude. Mais pour être deux, il faut renoncer à l'égoïsme, accorder à l'autre une place à part entière quand on se suffit si bien à soi-même. L'amour authentique est un élan qui réclame non seulement du courage mais aussi de l'humilité (...) qui n'est pas une faiblesse.

* Une femme donne toujours la vie. A un enfant comme à une âme meurtrie. C'est là son incomparable pouvoir.

coup-de-coeur-3.jpg

famille aristocratie auteur française début XXè siècle première guerre mondiale

Commentaires (2)

1. la-clef-des-mots (site web) 01/11/2014

Il est magnifique et je te souhaite autant de plaisir que j'en ai eu :-) Tu vas sans doute trouver des similitudes avec Birdsong.

2. Melleaurel (site web) 31/10/2014

Il est dans ma pile à lire ! Après ton avis, je pense que ça sera une de mes prochaines lectures ! :)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×