Fourre-tout

  • Un peu de fraîcheur !

    Un peu de fraîcheur et de beauté sauvage par ces temps de canicule ! 

    Magnifique Irlande... où  mon fils Valentin  habite depuis 2 ans et demi et où j'ai hâte de retourner !!

     

  • A mes pieds !

    Bernieshoot vient de faire un article dans sa série "2015 Projet 52", article intitulé "A mes pieds !" à la fin duquel il posait trois questions. Ca m'a donné l'idée de cet article.

    Chéri et moi avons recommencé à faire des pique-nique, ce que j'adore depuis que je suis toute petite, et à quoi il a bien pris goût lui aussi. J'aime l'effervescence de préparation autour du sac-glacière, la recherche du coin idéal, le déballage une fois sur place et enfin l'apaisement et la détente, dans un coin de nature choisi, en général isolé... 

    Premier pique-nique de l'année il y a quinze jours à St Gilles Croix de Vie (85), dans un square non loin du port, avant d'aller tremper les pieds dans l'océan (regret de ne pas avoir pris les maillots, car l'eau était douce, mais douce....) - Photo !

    20150510 151643  

    Alors me direz-vous, quel rapport avec "à mes pieds !" ? 

    Eh bien, parce qu'hier, nouveau pique-nique, cette fois à Saumur. Après une belle ballade dans la ville, au marché, le matin, Chéri avait repéré un coin de l'autre côté de la Loire pour poser notre panier et manger tranquillement en regardant le beau fleuve paresseux... à nos pieds !! En ligne de mire, avec la Loire à ses pieds ! le majestueux château du Roi René...

    20150523 135927

    Quant aux trois questions posées, voici ma réponse :

    *Aimes-tu avoir du monde à tes pieds ? Mon ego n'est pas assez gonflé, alors je préfère avoir du monde AUTOUR de moi qu'à mes pieds, et pour rien au monde je ne serais aux pieds de quelqu'un...

    *Es-tu pied gauche ou pied droit ? Je me lève du pied gauche parce que c'est mon côté du lit, mais jamais de mauvais poil !!

    *Enfiles-tu tes chaussures pied gauche ou pied droit d'abord ? Toujours pied gauche, mais je n'ai pas d'explication...

    Et vous, sur quel pied dansez- vous ??

     

     

  • Flower Power

    Bernieshoot a initié Flower Power qui consiste à publier chaque lundi une photo de fleur sur notre blog. Je ne le ferai peut-être pas toutes les semaines mais là, j'ai envie de vous présenter une magnifique pivoine de mon merveilleux jardin !

    En littérature, je ne connais guère que deux romans dont le titre porte le nom de la Reine des Fleurs : Pivoine de Pearl Buck, roman que j'ai lu pendant mes années d'adolescence, et Le Pavillon des Pivoines de Lisa See qui est dans ma wish list depuis quelques temps déjà...

      

    Résumé : Pivoine, la petite esclave chinoise, est au centre de ce roman qui évoque avec un talent admirable la vie quotidienne d'une famille dans la Chine d'avant Mao. Pivoine possède toutes les qualités des grands livres de Pearl Buck et surtout cette chaleur humaine, cet amour de la vie, ce désir d'un monde meilleur, qui ont fait l'immense succès de la grande romancière américaine.

    Résumé : Chine, XVIIe siècle. Recluse dans les luxueux appartements des femmes, Pivoine tue le temps avant son mariage. Mais plutôt que de se livrer aux exercices convenables - broderie ou chant -, elle préfère se plonger dans de dangereuses lectures qui exaltent l'amour fou. Lorsque, à l'occasion de son anniversaire, son père lui permet d'assister, cachée derrière un paravent, à la représentation de son opéra favori, Pivoine s'éprend d'un élégant poète. La passion brûlera la jeune fille et l'emmènera dans un voyage qui durera bien au-delà de sa propre mort..

    -*-*-*--*-*-*-

    Dans les jardins feng-shui, la pivoine est baptisée "la reine des fleurs". Son nom chinois moutan, de mou : mâle et tan : vermillon, exprime bien ses caractéristiques : force, virilité, aristocratie, richesse et classe, qui lui valent d'être classée yang et de représenter la chance.

    Elle aime une terre bien drainée, mais pas le grand soleil.

    Hormis son aspect décoratif, elle est un excellent vecteur de Ch'i et son écorce rugueuse sert depuis longtemps de plante médicinale utilisée pour soigner les maladies de sang. De même, ses graines réduites en poudre servent, en tisane, à réduire les troubles hépatiques.

    Plante sauvage mise en culture, elle est au départ réservée à l'empereur et à sa cour. C'est la première fleur cultivée pour le plaisir des yeux, classée parmi les plantes de printemps dont la floraison donnait lieu à de belles réceptions.

    -*-*-*--*-*-*-

     

  • De l'utilité des langues anciennes

    Un article ce jour sur Facebook m'a touchée et l'on ne saurait mieux dire... Merci E.E.S. !!

    LES LANGUES QUI MEURENT DEUX FOIS…

    Je voudrais apporter mon témoignage dans la querelle qui se développe actuellement au sujet du latin et grec à l’école. Querelle dont l’issue reste, pour l’heure, en suspens…
    Sous l’impulsion de mes parents, j’ai appris le latin et le grec. Ces deux langues, je les ai même pratiquées à haut niveau puisque j’ai présenté le concours d’entrée à l’École Normale Supérieure (la rue d’Ulm) en lettres classiques, choisissant ensuite de ne poursuivre qu’en section philosophique. 
    Longtemps, j’ai traîné ces deux matières comme des boulets… Déclinaisons, conjugaisons, lexique, tout me pesait. Or à 14 ans, je suis allé visiter la Grèce : ce fut un éblouissement. Puis à Rome, à 15 ans: même chose ! Grâce à cette préparation, les ruines s’effaçaient, les murs remontaient et les sites se remplissaient d’êtres passionnants dont ma mémoire était pleine. Je marchais de plain-pied dans les siècles précédents, j’éludais les barrières du temps.  
    Cependant, si l’accès à ces civilisations m’avait été procuré par les cours, l’étude même des deux langues continuait à me sembler ennuyeuse. 
    Ce n’est que plus tard que j’en saisis l’intérêt… Thèmes et versions m’ont appris la concentration intellectuelle, l’art de résoudre les difficultés les unes après les autres, la patience d’éclaircir les obscurités résiduelles en fonction du contexte. Tout autant que les mathématiques, elles ont musclé mon intelligence ! Apprendre les racines de deux langues m’a permis aussi de pénétrer la mienne – le français -, de mesurer la qualité d’un style, de saisir d’emblée tout néologisme qu’il soit scientifique, médical, pharmacologique, philosophique ou littéraire. 
    Plus fondamentalement, grâce à ces études, j’ai pris racine. J’entrevois d’où viennent le peuple, la civilisation et la langue qui sont miennes, mais aussi les autres ! Je décrypte l’immense ère chrétienne qui s’était exprimée, tous territoires confondus, en latin. J’abolis des distances, l’étranger me devient familier, j’ai gagné des fraternités.
    Cet enseignement m’a fait souvent souffrir, horripilé parfois, mais toujours enrichi.
    Les langues anciennes ne méritent pas la mort. Certes, elles se montrent d’abord rébarbatives, certes, elles exigent de gros efforts, mais l’instruction, n’est-ce pas cela ? La force de dépasser les apparences. La possibilité de trouver de l’intérêt à ce qui semble ne pas en avoir. La mobilisation des moyens intellectuels pour arriver à une meilleure qualité de soi. 
    Je souhaite vivement que l’école permette encore à tout enfant de recevoir ces cadeaux-là. Bien sûr, il me paraît prioritaire de posséder d’abord des langues vivantes, mais la priorité des unes ne doit pas provoquer la disparition des autres. 

    Eric-Emmanuel Schmitt

    Photo de Eric Emmanuel Schmitt.
    Rendez-vous sur Hellocoton !

  • Les intelligences multiples

    intelligence-544406-640.png

    Je professe l'utilisation de cette théorie depuis de nombreuses années dans mes différents établissements, afin que tous les élèves puissent apprendre et soient heureux à l'école (enfin !). Il s'agit ainsi de faire baisser l'échec scolaire. Malheureusement, je n'ai entendu que des "on n'est pas formés", "ça donne beaucoup plus de travail",... 

    10708516_869296529777312_4678068354107587991_o.jpg

    Si seulement à la suite de cette émission de France Inter, ça pouvait essaimer largement... (vif du sujet à compte de 16'30)

  • Un an déjà !

    repose-en-paix-maxcil_3imd5_3ic15q.jpg

    Fifille, un an déjà que tu es partie pour cet ailleurs dont on ne sait rien, mais où j'espère que tu as rejoint mon Papa, ton Papy. Tu aurais fêté tes 50 ans en janvier. Sois tranquille, nous veillons sur tes enfants et ta petite-fille Adèle.

    Repose en paix....