Ecriture

  • Marguerite Durand, La Fronde féministe ou Le Temps en jupons de Jean Rabaut

    Marguerite Durand (1864-1936): 'La Fronde' féministe, ou, 'Le Temps' en jupons par Rabaut

    Editions de l'Harmattan - Date de sortie : 3 mai 2000 - ISBN 9782-738443380 - 138 pages

    Résumé

    Qui était Marguerite Durand ? 1864-1936
    Une militante passionnée par la cause des femmes, créatrice de syndicats, active dans les congrès internationaux. 
    Egérie des boulangistes, puis dreyfusarde déterminée, entourée de politiques, d'hommes et de femmes de lettres, de banquiers.
    Femme libre dans ses amours gardées secrètes, elle s'engagea aux côtés des ouvrières maltraitées. Elle a créé et dirigé La Fronde, quotidien géré, rédigé, composé uniquement par des femmes. Mais aussi la Bibliothèque féministe près du Panthéon. 
    Portrait d'une personnalité hors du commun.

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Pour continuer à documenter mon prochain roman, qui parlera de féminisme à la Belle Epoque.

    Les premières pages en 3 minutes   

    Mon avis

    Un documentaire intéressant, déroulant la vie de l'infatigable journaliste, qui écrivait peu mais qui organisait beaucoup - son journal La Fronde, la vie des femmes,  qui défendait généreusement les ouvrières, quand dans le même temps elle-même vivait en dépensant largement, s'offrant caprices et futilités, mais "morte avec si peu d'argent qu'il faudra se cotiser pour lui donner une pierre tombale," car elle mettait aussi son argent au service de sa cause.

    Un personnage haut en couleurs, tant dans les hautes sphères, nationale et internationale, elle, également décrite comme blonde "délicate et diaphane", était intelligente, cultivée, mesurée. De ces contradictions ressort, non une passionaria, mais une figure attachante de la défense du féminisme dans le premier tiers du XXè siècle.

    Ce livre, organisé en 8 chapitres chronologiques, se lit très facilement et je vous le recommande. 

  • Atelier d'écriture 2014-2015

    735053-325191910919050-1607428465-n.jpg

    Atelier 2014-2015 sur le technique du roman choral

    Cette année, notre groupe écrit avec Blandine Vernier, dirigeante d'Ecrits Libres, qui animait déjà notre groupe depuis deux ans. Nous ne sommes plus sous la bannière de La Belle Heure, car l'association a été mise en sommeil, le temps de réfléchir pour redéfinir son avenir.

    Cette année, Blandine nous propose d'écrire un petit roman choral (150 pages environ). Après avoir défini cette technique, elle nous a proposé un lieu unique : un café, lieu idéal où se croisent des habitués, des passants, des histoires de vie, des évènements..., idéal donc pour capter la vie en train de se dérouler. 

    Nous aurons dix séances (dont trois autogérées), une par mois, de 4h ou de 6h. Nous écrivons chez les uns et les autres afin de ne pas avoir à financer des locations de salles. Nous sommes 8 écrivants dont certains écrivons ensemble depuis au moins 6 ans, groupe mixte super soudé, à l'ambiance festive, pour qui l'écriture est importante, voire indispensable pour certain(e)s.

    Rendez-vous en juin pour voir lesquels d'entre nous serons prêts à envisager la publication ! Rigolant

    Revendeur officiel mont blanc montblanc dupont st stylos maroquinerie bijoux briquet parfum 9570 image 1

  • 2è manuscrit

    74902 688408454506997 2013580055 n

    Alors que mon premier manuscrit cherche un éditeur, j'ai mis en chantier le deuxième !

    Encore une héroïne, qui me trotte dans la tête depuis un certain temps : Blanche, jeune provinciale de la Belle Epoque,  découvre Paris au moment de l'Exposition Universelle  de 1900. Des idées progressistes plein la tête, attirée par la mouvance féministe, refusant de mener la vie de sa mère (entre religion, mari et enfants), elle va "monter" à Paris pour mener "une vie indépendante". Saura-t-elle échapper à tous les pièges de la Ville-Lumière ?

    Je suis pour l'instant dans la documentation sur l'époque et la caractérisation des personnages. J'écris aussi des bouts de scène qui me viennent à l'esprit, mais n'ai pas vraiment commencé le roman à proprement parler. Je préfère passer du temps sur la préparation pour avoir le plus d'éléments possibles au moment de l'écriture.

    Une nouvelle aventure, un nouveau défi et beaucoup d'enthousiasme !

    Revendeur officiel mont blanc montblanc dupont st stylos maroquinerie bijoux briquet parfum 9570 image 1

  • Cherche éditeur !

    bardititre200.jpg

    Voilà, mon manuscrit tout beau, tout chaud, cherche preneur pour être édité ! Shanya, ma belle harpeuse écossaise*, va prendre son envol, vivre loin de moi et plaire aux lecteurs, je l'espère, comme elle a plu à mes bêta-lecteurs.

    Mais pour cela, il me faut trouver une maison d'édition.... Et là, le courage et  la persévérance sont nécessaires pour s'orienter dans ce monde de l'édition que je découvre !! Regarder les sites pour voir leurs lignes éditoriales, chercher leur politique d'accueil des manuscrits, envoyer aux uns des résumés courts, aux autres des résumés longs, aux autres encore le manuscrit en ligne, pour certains enfin le manuscrit papier.

    Alors commence la course aux "boîtes" de reprographie pour chercher le meilleur prix, le meilleur délai de réalisation ! Et la couverture ? Par qui la faire réaliser ?

    Et au fait, pourquoi pas l'édition numérique ? Quelles contraintes, quelle préparation du texte et de la couverture ? Et me voilà repartie à la chasse aux infos sur Internet, les avantages et les inconvénients...

    Waouh, je crois qu'au bout du bout, j'aurai de la chance si j'y arrive ! Il faut dire que je n'ai pas de carnet d'adresses dans ce monde-là.  Est-ce la conditon sine qua non ? 

    735053-325191910919050-1607428465-n-1.jpg

    * résumé 

    Ecosse, 2011.

    A la mort de son grand-père, Colum McKinlay, Shanya, professeur de harpe celtique à Glasgow, découvre une lettre lui enjoignant de mener à bien une mission afin de sauver l’honneur du défunt.

    Pour cela, la jeune fille va devoir se rendre sur l’Ile de Barra, dans les Hébrides Extérieures, et plus précisément à Kisimul Castle, chez le comte Adrian McNamil, chef du clan et propriétaire d’une usine de confection à Castle Bay.

    Quittant pour quelques mois sa petite vie bien organisée entre enseignement, amis et concerts avec le Scottish Celtic Orchestra, elle trouvera, sur cette île du bout du monde, une famille inconnue d’elle, sera soumise à d’étranges phénomènes, rencontrera l’amour.

    Au terme de sa mission, sera-t-elle capable de reprendre sa vie d’avant ?

  • Ecrire un roman et se faire publier de Bob Mayer

    Ecrire un roman et se faire publier par Mayer

    Editions Eyrolles - Date de sortie : 3 juillet 2008   - ISBN 9782212540598 - 225 pages

    Résumé

    Avoir une idée de roman. Bâtir un plan. Ecrire la première page. Créer un scénario, des personnages. Ménager le suspens. Poser les derniers mots. Rédiger un synopsis. Envoyer votre manuscrit. Convaincre un éditeur. Être publié ! Auteur de trente-deux romans, Bob Mayer connaît bien ce parcours créatif qui, selon lui, n'est pas réservé à quelques surdoués. Il nous livre dans ce guide tous les outils de l'écrivain. Comme le peintre doit maîtriser les règles de la perspective pour mieux s'en affranchir, le romancier en herbe gagnera à connaître certaines techniques : l'utilisation du point de vue, l'organisation de l'intrigue, les principes d'un dialogue réussi, etc. Et, puisque tout ne s'arrête pas après le mot fin, l'auteur nous emmène dans les arcanes du monde de l'édition. Comment soumettre votre manuscrit ? Qu'est-ce qu'une lettre d'accompagnement efficace ? Quels sont les pièges à éviter pour plaire à un éditeur ? Si vous n'êtes pas avare de votre temps et de votre énergie, vous saurez tirer parti des réponses éclairées prodiguées dans ce livre. Mais surtout, vous resterez debout, publié ou non, pour continuer à écrire.

    Pourquoi- comment ce livre ?

    Parce que je suis en pleine période d'écriture et que tous les conseils sont bons à prendre.

    Mon avis

    Un livre qui, à l'aide de "chapitres-outils",  balaie en détail toutes les étapes de l'écriture d'un roman : l'idée de base, l'histoire que l'on veut raconter, le plan, les personnages, l'intrigue principale et les secondaires, la réécriture.

    A partir de l'outil n°8, on est dans l'après-écriture : l'édition - comment soumettre son manuscrit, comment fonctionne le business de l'édition, la suite de notre "carrière" d'écrivain.

    Des annexes utiles viennent compléter le texte.

    Un très bon outil, que personnellement, j'ai croisé avec "comment écrire des histoires" d'Elisabeth Vonarburg, "mes secrets d'écrivain" d'Elizabeth George, "écriture : mémoires d'un métier" de Stephen King, chacun complétant l'autre.

  • Stage d'été à Bordeaux - suite et fin

    ruboff23.png

    Et voilà ! Le stage est déjà passé, trop vite....

    Nous étions finalement 7 écrivants, Marina s'étant rajoutée à la liste sur les conseils de Didier. Un très bon groupe, dont l'entente a été rapide, avec une écoute respectueuse, de la bonne humeur et l'envie d'aller plus loin.

    Nous avons travaillé intensément, sous la houlette de Frank Secka, qui savait de quoi il parlait, en l'occurence les Techniques Narratives.

    Une animation dense, rythmée, riche qui nous a permis de faire le point sur notre écriture, et surtout nous a donné nombre de pistes pour nous lancer dans l'écriture de romans avec les bonnes bases, dans l'espoir (inavoué ?) d'être publiés un jour. Des lectures de M. Duras et V.Gombrovitch nous ont été proposées, à titre d'exemples pour des points particuliers (premiers chapitres, noeuds fictionnels...) et beaucoup, beaucoup de références littéraires ou filmiques pour illustrer le propos.

    Au final, un stage comme je les aime Sourire : fécond et amical.

    definitions-of-creative-writing.jpg

×