thriller

  • La voie des âmes de Laurent Scalese

    Couverture La voie des âmes

    Editions Belfond - Date de sortie : 19 mars 2015 - ISBN 978-2714459701 - 617 pages

    Résumé

    Richard Neville est un flic français comme il en existe peu. En touchant la main d'une victime il parvient à reconstituer les derniers instants de la vie de celle-ci, et à identifier son assassin – ce qui lui vaut d'être régulièrement sollicité par les polices du monde entier. Cette fois à NY il est parti en mission accompagné de sa femme Clara... assassinée en pleine journée à Central Park. Lui, le super flic, n'a pas pu protéger l'amour de sa vie, la mère des ses enfants... Mais dès le soir du meurtre d'étranges incidents surviennent : Richard pense d'abord que Clara cherche à communiquer avec lui de l'au-delà. Jusqu'à ce qu'une femme étrange le visite pour lui proposer un marché incroyable : revenir quelques instants avant le meurtre de sa femme pour qu'il essaie de la sauver, en échange de son obéissance aveugle...

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Pour la 4è de couverture que j'ai découvert sur la page FB de l'auteur.

    Les premières pages en 3 minutes  

    Mon avis 

    Le roman est composé de cinq parties. Découpé comme un scénario, il est très "visuel" et serait facilement adaptable au grand écran, ce que ne manquera peut-être pas de faire l'auteur qui, par ailleurs, est scénariste pour la télé. 

    On suit donc en parallèle l'enquête sur un tueur en série à New York - pour laquelle Richard Neville a été requis, en raison de son don qui lui permet de voir les dernières minutes de la vie des gens, seulement en les touchant - , celle sur la mort de Clara, la femme de Richard, et aussi l'histoire d'amitié avec Mike Rosener, l'inspecteur américain, qui a quelques soucis dans son couple.

    Il y a de l'action, la lutte entre le Bien et le Mal ce n'est pas rien ! On voyage, voire même on se téléporte, de New York au bush australien, en passant par la Normandie et l'île d'Arran en Ecosse. Les personnages sont bien campés dans leur environnement, avec leurs contradictions et leurs désirs, mais je ne me suis pas vraiment attachée à eux, sauf peut-être à Mike. L'introduction du paranormal pour nouer l'intrigue m'a un peu surprise. J'ai trouvé que Mike intégrait bien vite cette évidence, lui pourtant cartésien pur jus, tout comme Richard acceptait assez facilement le pacte avec Nancy, "sacrifiant" ainsi sa femme tant aimée. De beaux moments d'amitié entre les deux flics. 

    Quant à l'écriture, elle est fluide, même s'il y a des descriptions un peu longuettes et quelques images parfois inutiles (ne pas oublier : "Show don't tell !"). Ca se lit vite, malgré les plus de 600 pages, car l'intrigue nous entraîne. Un plus pour la pirouette finale.

    Bref, pour moi ce fut un bon moment de lecture.

    Ma note : 16

    Citations 

    *L'enveloppe charnelle n'est que la promesse du bonheur. L'âme en est la certitude. Les gens appellent ça la "beauté intérieure".

    *Sous la lumière indécise du ciel, le paysage touchait au sublime. Tour à tour, le soleil embrasait les vallées, les nuages projetaient des ombres mouvantes sur le flanc des montagnes, la pluie faisait scintiller les falaises, comme si elle étaient incrustées de diamants. (...) Elle adorait l'Ecosse. (...) Ce pays ne ressemblait à aucun autre. Il incitait au silence et au respect. Pour peu que l'on soit réceptif, il apaisait et ouvrait les portes de la méditation.

    *Les rêves qui ne se réalisent pas,  à la longue, ça tue. On se doit de réaliser les nôtres. En tout cas, on doit essayer.

    -Vous pensez qu'on peut rattraper le temps perdu ? -Non, répliqua-t-telle sans hésiter. Le côté positif du temps perdu, c'est qu'il rend précieux le temps qui reste. A nous de savoir en profiter.

    Bonus : interview de l'auteur

  • Six ans déjà d'Harlan Coben

    Editions Pocket - Date de sortie dans cette édition : 5 mars 2015 - ISBN 978-2266253208 - 347 pages - Traduction de Roxane Azimi

    Résumé

    Impuissant, Jake assiste au mariage de Natalie, la femme qu'il aime. Leur histoire est bien finie, et elle lui fait promettre de ne plus jamais la contacter. Ni d'essayer de la voir. Jake tiendra parole, pendant six ans. Jusqu'à ce qu'il tombe sur la notice nécrologique de Todd Sanderson, le mari de Natalie. Du moins, semblait-il. Car aux funérailles, la veuve se révèle être une parfaite inconnue. Alors, où est Natalie ? Pourquoi lui aurait-elle menti ? Déterminé à la retrouver, Jake va devenir la proie d'une machination meurtrière. Et découvrir qu'en amour, il est des vérités qui tuent... 

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Période "polars-thrillers" et pas lu cet auteur depuis quelques temps déjà.

    Les premières pages en 3 minutes   

    Mon avis

    C'est un bon cru Coben, mais pas non plus un coup de coeur.

    Certes, il y a tout ce qu'il faut à un roman du genre : fausses pistes, rebondissements, coups tordus, sales types... mais l'histoire du centre de ressourcement créatif pour cacher ceux qui ont besoin d'un nouveau départ ne m'a pas convaincue. Pour tout dire, à partir de la page 200 à peu près, je me serais presque ennuyée... parce que les ficelles étaient un peu grosses. Bref, au niveau de l'intrigue, c'est "peut mieux faire".

    Reste le style Coben, avec ces petites adresses humoristiques au lecteur et cette écriture fluide qui nous fait tourner les pages sans peine. C'est donc un bon moment de lecture.

    Ma note : 16

    Ce livre participe pour 75 kms au Challenge 1000 Bornes Livresque

    1000 bornes classique5b15d

  • L'exil des anges de Gilles Legardinier

    Couverture L'exil des anges

    Editions Pocket - Collection thriller - Date de sortie : 14 octobre 2010 - ISBN  978-2266196338 - 343 pages

    Recommandé par Gérard Collard de la Griffe Noire 

    Résumé

    Ils ne se connaissent pas, mais un même rêve leur a donné rendez-vous dans une mystérieuse chapelle des Highlands. Valeria, Peter et Stefan ignorent qu’ils sont la preuve vivante d’une découverte révolutionnaire sur les arcanes de la mémoire faite vingt ans plus tôt par deux scientifiques disparus. Une découverte que beaucoup voudraient s’approprier – à n’importe quel prix. Pour échapper à ceux qui les traquent, ils n’ont pas d’autre choix que de remonter à l’origine du secret dont ils sont les ultimes gardiens. Leurs souvenirs sont des sanctuaires. À eux d’en trouver les clés… Ce thriller humaniste vous entraînera aux limites de la conscience, au cœur d’une aventure qui vous hantera longtemps, comme un rêve…

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Parce qu'il est dans ma PAL depuis un petit moment et que Gloewen me l'a choisi dans le cadre du Challenge Livr'adeux pour Pal'Addict.

    Les premières pages en 3 minutes   

    Mon avis 

    Je n'attendrai pas la fin de ce billet pour vous dire que j'ai adôooré ce livre.

    Il y a tout ce que j'aime : du rythme, des personnages dont j'ai eu plaisir à suivre les aventures, du suspense, une écriture fluide et agréable. Enfin le sujet : la mémoire des âmes, est un de ceux qui me passionnent. Que devient l'âme quand le corps meurt ? Impensable qu'elle ne demeure pas quelque part dans un éther quelconque, avant de retrouver un corps où poursuivre son voyage. Et que transmet-elle à ce nouveau corps ? quels souvenirs fait-elle resurgir ? Et quels usages ignobles en feraient des états ou des personnes mal intentionnés s'ils venaient à décider de faire parler ces souvenirs ? 

    Une lecture coup de coeur pour moi et que je vous conseille vivement !

    coup-de-coeur-2.jpg

    Et un grand merci à Gloewen qui, dans le cadre du Challenge Livr'adeux pour Pal'Addict, m'a incitée à sortir ce livre de ma PAL, où il dormait depuis quelques mois déjà !

    https://i0.wp.com/img19.imageshack.us/img19/7835/challenge3.png

     

  • Le suivant sur la liste de Manon Fargetton

    Couverture Le suivant sur la liste

    Editions Rageot - Collection Thriller - 19 février 2014 - ISBN 978-2700243222 - 266 pages

    Résumé

    Izia bifurqua dans la rue du collège. Elle consulta sa montre. Parfait. Izia collectionnait les mots sur son carnet de liaison et se faisait un devoir de ne jamais arriver à l'heure. Elle leva un sourcil étonné en apercevant Nathan qui déboulait sur son vélo à l'autre bout de la rue. Elle s'apprêtait à traverser en snobant le passage clouté lorsqu'une Mercedes aux vitres teintées surgit du carrefour. Trop vite. Beaucoup trop vite.
    Elle distingue sans peine le regard déterminé du conducteur qui enfonçait la pédale d'accélérateur.
    La voiture était déjà sur Nathan.
    Elle cria.

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Je ne sais pas trop - le titre peut-être avec son côté inéluctable et sans surprise (sur la liste : quelle liste ? le suivant : pas le choix ?).

    Mon avis 

    Voilà un roman qui devrait donner envie de lire aux ados !  Il y a tout : du rythme (échevelé), des personnages bien typés et très attachants (un "plus" pour Timothée), du suspens et un style bien agréable.

    C'est un thriller mené tambour battant, sans temps de répit, qui nous procure quelques heures du plaisir de lire. Le seul bémol est que j'ai découvert à la dernière page... qu'il y aurait une suite, ce qui ne figure ni sur la 4è ni sur le site de l'éditeur. Il faut donc attendre, et je n'aime pas ça. En général quand je sais qu'il y a plusieurs tomes, j'attends que le dernier soit paru pour pouvoir les lire à la suite. Bon, je vais donc ronger mon frein, car nul doute que je souhaite lire la suite !

    En tout cas, je vous recommande ce premier tome !

  • N'oublier jamais de Michel Bussi

    Couverture N'oublier jamais

    Editions Presses de la Cité - 7 mai 2014 - 879 KB (500 pages papier)

    Résumé

    " Vous croisez au bord d'une falaise une jolie fille ? Ne lui tendez pas la main ! On pourrait croire que vous l'avez poussée. " Il court vite, Jamal, très vite. A cause de sa prothèse à la jambe et autres coups du sort, il a un destin à rattraper et l'ambition de devenir le premier handicapé à réaliser l'une des courses d'endurance les plus ardues du monde, l'Ultra-Trail du Mont-Blanc. Parti s'entraîner, ce matin de février, sur la plus haute falaise d'Europe, il a d'abord remarqué l'écharpe rouge accrochée à une clôture ; puis la vision d'une femme, incroyablement belle, les yeux rivés aux siens, prête à sauter dans le vide. Ils sont seuls. Le temps est suspendu. Ultime recours, Jamal lui tend l'écharpe, mais la femme bascule. Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, Jamal trouve le corps inerte de l'inconnue, un filet de sang qui s'échappe du crâne. A son cou, l'écharpe rouge.

    Ceci est la version de Jamal. La vraie ?

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Parce que je suis fan de l'auteur et que je me rue sur toute nouvelle publication.... Sourire

    Mon avis

    L'histoire se passe dans la Normandie de l'auteur, entre le pays de Fécamp et le pays de Bray (nous ferons juste une incursion dans le département voisin, à Isigny-sur-Mer). Jamal, le personnage principal, a la parole dans les trois premières parties, avant de laisser le narrateur omniscient reprendre les rênes pour nous conter la fin. Jamal, coupable ou manipulé ? ou....

    Il y a du rythme, des rebondissements, des intrications de faits, des points d'interrogation qui parfois tardent à trouver une réponse, emberlificotée à souhait. Tellement on a hâte de comprendre, on tourne les pages, sans se laisser distraire par le boulot ou le repas à préparer et... on reste "baba" par le dénouement ! Bref, on est alors énervés parce qu'il va falloir attendre un an au moins avant le prochain Bussi...diable d'homme !

    Un très, très bon moment de lecture (cependant, pas un coup de coeur comme l'avait été Ne lâche pas ma main)

    Citation

    *Car à bien y réfléchir, n'est-il pas plus facile de croire la version des flics et des experts plutôt que celle d'un Arabe infirme qui bosse chez les fous ?

  • Sixtine de Caroline Vermalle

    Couverture Sixtine

    Editions Hachette Livre - Collections Black Moon - 1er novembre 2013 - 350 pages

    Résumé

    Egypte, aujourd'hui. Le monde entier s'émerveille et les égyptologues jubilent car Nefertiti vient de livrer un nouveau secret. Simultanément, la grande pyramide de Khéops est le lieu d'une découverte macabre. Une jeune femme de 22 ans est retrouvée, presque morte, dans une chambre dont les scientifiques ignoraient jusqu'à l’existence. A son côté repose la dépouille de son mari. Or, rien ne permet de penser que le tombeau royal a pu être ouvert depuis la pose de la dernière pierre il y a... 4000 ans. Rien, hormis une petite fente à peine assez large pour laisser passer un souffle d'air. Le cadavre de la pyramide est celui de Seth Pryce, un milliardaire américain. Quelques semaines plus tôt, il avait épousé à grands frais une jeune femme de toute beauté. Mais la rescapée de Khéops n’a plus rien en commun avec la créature de rêve dont les tabloïds firent alors leur une : ses cheveux ont viré au gris, ses yeux à un vert inhumain, et son corps ferait pâlir d'envie un squelette. Un tatouage en croix orne le bas de son ventre, dont Jessica Desroches-Pryce ne se rappelle pas l'origine. En fait, Jessica Desroches-Pryce ne se souvient de rien, si ce n'est de son prénom : Sixtine.

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Vu une note sur le blog de Joe (Livraddict)  et déjà lu deux romans que j'ai bien appréciés de cet auteur.

    Mon avis 

    Un très bon moment de lecture (décidément en ce moment, j'ai la "bonne main" !)

    L'histoire est très intéressante, mêlant antiquité et époque actuelle, mystère et réalité. Le rythme est soutenu avec de nombreux rebondissements et péripéties. Les personnages sont bien typés et on a plaisir à les accompagner dans cette aventure. La plume de l'auteur est déliée et très agréable à lire. 

    Je vous recommande vivement cette lecture, dont le seul défaut est que le tome 2 n'est pas encore sorti ! Il nous faudra donc attendre quelques mois encore, pour découvrir qui est réellement Thaddeus, comment va évoluer l'histoire de Sixtine, si Max va la revoir, et la journaliste aux cheveux roses ??? Bref, j'aimerais que l'auteur se dépêche de nous livrer la suite...Sourire

    Citation 

    *Etre mère, c'est faire une promesse d'amour inconditionnelle, c'est aimer envers et contre tout.