policier

  • Deux gouttes d'eau de Jacques Expert

    Couverture Deux gouttes d'eau

    Editions Sonatine - Date de sortie : 22 janvier 2015 - ISBN : 978-2355843167 - 330 pages

    Résumé

    Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, tuée à coups de hache. Elle s’appelle Élodie et son ami, Antoine Deloye, est identifié sur l’enregistrement d’une caméra de vidéosurveillance de la ville, sortant de chez elle, l’arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s’obstine à nier malgré les évidences. Il accuse son frère jumeau, Franck, d’avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre. Quand Franck Deloye arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d’eau… Le divisionnaire de la PJ en charge de l’enquête, Robert Laforge, un homme réputé pour sa compétence mais aussi son intransigeance et ses éclats incontrôlés, va devoir tirer au clair avec son équipe ce véritable casse-tête. Lequel des deux jumeaux ment, lequel est le bourreau, lequel la victime ?

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Parce que je suis dans ma période "romans policiers" et qu'il est question de jumeaux, un sujet qui me passionne.

    Les premières pages en 3 minutes   

    Mon avis 

    Voilà un roman policier... diabolique !!

    On suit, le temps de la garde-à-vue de celui des jumeaux qui est soupçonné du meurtre d'Elodie, l'enquête de la brigade du commissaire Laforge, grande gueule, anticonformiste, réputé imbattable pour résoudre les cas les plus tordus grâce à son intuition infaillible. Alors il y a bien quelques petites incohérences : une moquette beige devenue grise à la fin de la page, un policier Delamotte qui devient Lamotte un peu plus tard, quelques erreurs de procédure... Mais on passe volontiers dessus, tant l'auteur nous offre de rebondissements, de coups tordus, nous embrouille comme les jumeaux l'embrouillent lui-même. Et on n'est jamais sûrs de rien : qui est qui au final ? *

    Le récit de l'enquête est entrecoupé de celui de la vie de la famille Deloye, de la conception des jumeaux jusqu'à ce jour. Et ce dernier apporte évidemment beaucoup d'éléments sur la personnalité des enfants.

    Ajoutez à cela une écriture fluide, nerveuse, rythmée qui nous fait tourner les pages à la vitesse grand V, un final étonnant et des personnages tous plus antipathiques les uns que les autres, et vous aurez un excellent moment de lecture !!

    Ma note : 18

    Citation (qui résume l'intrigue à elle seule)

    "-Emporte ça au labo, qu'ils bossent en urgence sur l'ADN, je suis sûr qu'ils ont le même...

    -Putain, même gueule, même ADN et pas d'empreintes... On est ...

    -Dans la merde, Etienne ! conclut Laforge."

    Ce livre participe pour 75 kms au Challenge 1000 Bornes Livresque

    1000 bornes classique5b15d

  • L'armée furieuse de Fred Vargas

    Editions J'ai lu - Date de sortie : 1er juin 2013 - ISBN 978-2290041000 - 441 pages

    Résumé

    Au cœur de la Brigade criminelle, le commissaire Adamsberg vaque à ses occupations. Même si Veyrenc, son ancien rival des Pyrénées, hésite encore à revenir, le reste de l’équipe évolue paisiblement : Rettancourt reste la grande « génératrice d’énergie », le chat dit « La Boule » dort toujours sur la photocopieuse, Danglard avec son verre de vin blanc développe un immense savoir, Mercadet est toujours à moitié endormi, Froissy fait des allers-retours entre sa réserve de nourriture et son bureau. Une petite dame âgée attend le commissaire sur le trottoir, elle vient de Normandie. Ils n’ont pas rendez-vous, mais il n’y a qu’à lui qu’elle veut parler. Une nuit, dans son village, sa fille a vu « l’Armée furieuse », c’est-à-dire une cohorte de morts vivants qui vient enlever les pires personnes des environs. Meurtriers, voleurs, tous ceux qui n’ont pas la conscience tranquille se sentent menacés. Cette vieille légende est le signe que de multiples assassinats vont se produire. Loin de sa circonscription, Adamsberg va pourtant accepter d’aller enquêter sur place, dans le village terrorisé de superstitions et de rumeurs sauvages. Aidé de la police locale, de son fils (qu’il a découvert dans Un lieu incertain), et de quelques complices, il tentera de protéger les mauvaises personnes contre le mauvais sort.

    Les premières pages en 3 minutes   

    Mon avis 

    Quel plaisir de retrouver Fred Vargas que je n'avais pas lue depuis quelques années ! 

    Ce roman sur fond de légende médiévale est très bien conçu avec deux enquêtes menées en parallèle (quel surhomme, cet Adamsberg !), une à Paris et l'autre en Normandie, là où les vaches ne bougent pas... Les personnages ne sont pas forcément sympathiques, mis à part les fêlés de la famille Vendernot, mais font bien le job. L'intrigue est menée tambour battant, tissées de petits faits anodins qui donnent du corps au texte. Les imbrications d'information sont multiples et complexes. L'écriture est vive, comme j'aime. 

    On est surpris à la fin de l'ouvrage, de devoir quitter cet environnement où l'on s'est totalement plongé. Alors vous l'aurez compris, je vous recommande cette lecture !!

    Ce livre participe pour 75 kms au Challenge 1000 Bornes Livresque

    1000 bornes classique5b15d

  • La mort s'invite à Pemberley de P.D. James

    Couv5145932

    Edition Le Livre de Poche - collection Policier - Date de sortie : 21 août 2013 - ISBN 978-2253164982 - 400 pages 

    Résumé 

    Rien ne semble devoir troubler l'existence ordonnée de Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, ni perturber le bonheur d’Elizabeth, la maîtresse des lieux. Elle est la mère de deux charmants bambins et Jane, sa sœur préférée, habite tout près. Cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à la veille du bal d'automne, un drame contraint les Darcy à recevoir la plus jeune sœur d'Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s'invitent la mort, la suspicion et la résurgence de rancunes anciennes. Tout en restant fidèle aux personnages du roman de Jane Austen, P.D. James imagine avec brio une suite – policière – à Orgueil et préjugés.

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Par curiosité, pour voir ce que donne une fanfiction de Jane Austen, écrite par la grande P.D. James.

    Les premières pages en 3 minutes  

    Mon avis 

    Pas vraiment emballée par cette lecture !

    Certes, j'ai retrouvé avec plaisir tous les personnages que j'ai aimés dans Orgueil et Préjugés, et l'atmosphère est bien rendue. Si le challenge était de coller au plus près de Jane Austen, il est réussi.

    Mais pour ma part, j'aurais aimé un je-ne-sais-quoi de novateur, de plus corsé qui souligne la "patte" particulière de P.D. James. La linéarité du récit et les répétitions notamment entre l'audience préliminaire et le procès font que je me suis un peu ennuyée.... Ce n'est pas vraiment un policier, mais plutôt de l'ordre de la fanfic classique. Dommage... 

    Ma note : 14/20 (moyen)

  • Le dragon du Trocadéro de Claude Izner

    Couverture Le dragon du Trocadéro

    Editions 10/18 - Collection Grands détectives - Date de sortie : 6 mars 2014 - ISBN 978-2264054685 - 357 pages

    Résumé

    En 1900, l’exposition universelle ramène à Paris une faune bigarrée de curieux, de marins, d’artistes et de scientifiques. Ichiro Watanabe et son cousin Isamu visitent les œuvres réunies sur le Trocadéro quand quelqu’un dans la foule glisse un papier dans la main de ce dernier. A peine l’a-t-il lu qu’il est abattu d’une flèche en plein cœur, à laquelle est rattachée une plume. Quelques jours plus tard, un anglais subit le même sort, marquant le début d’une série noire. Qu’est-ce qui relit ces hommes ? Inquiets pour la sécurité de leur ami Watanabe, Victor et Joseph vont se lancer dans une nouvelle enquête qui les amènera au récit d’un bateau fantôme et d’une mystérieuse cargaison...

    Entre marins et contrebandiers de toutes les nationalités, les dernières aventures de Victor ont des airs de bout du monde.

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Pour l'époque déjà Clin d'œil et parce que les deux titres précédents lus de cet auteur (ces auteurs plutôt, car c'est le pseudo de deux soeurs) m'ont beaucoup plu.

    Les premières pages en 3 minutes  

    Mon avis 

    Un livre que j'ai aimé essentiellement pour l'évocation de Paris en l'année 1900 et de l'exposition universelle. L'enquête ne m'a pas particulièrement passionnée, et je n'y ai pas trop accroché. Je n'ai pas tenté de la résoudre...

    Par contre, j'aime les personnages récurrents de Victor Legris, le libraire et ses associés, le bon Joseph et Kenji.

    Une lecture vite faite et vite oubliée, je le crains.

×