Créer un site internet

Histoire

  • Ostende 1936 de Volker Weidermann

       

    Editions Piranha - Date de sortie : 5 mai 2015 - ISBN 9782371190191 - 153 pages - Traduction de Frédéric Joly

    Résumé

    Ostende, la station balnéaire huppée belge, le soleil, la mer, l'ambiance des cafés d'avant-guerre : pour les deux amis qui s'y retrouvent en cet été 1936, cela ressemble à de banales vacances où l'essentiel est de prendre du bon temps. Sauf que ces deux amis, ce sont Stefan Zweig, le richissime écrivain de bonne famille, et Joseph Roth, l'alcoolique miséreux mais génial, désormais indésirables dans une Allemagne nazie où leurs livres sont interdits. Les écrivains qui les rejoignent, dont Arthur Koestler, sont, comme eux, traqués, bannis, à mesure que la situation politique en Europe empire. 
    Ostende 1936 est un « roman vrai » dans lequel Volker Weidermann raconte l'histoire envoûtante d'un été pas comme les autres, à la veille des atrocités de la Seconde Guerre mondiale. Un été au cours duquel Zweig, Roth et bien d'autres se sont réunis pour célébrer la vie comme on ne le fait que par désespoir. Une fête d'adieu à la culture européenne.

    Mon avis 

    Un petit roman doux-amer sur un temps d'entre-deux, où les artistes réalisent qu'ils vivent la fin d'une période, avec l'interdiction de publication pour certains, la suspicion sur ceux qui ne sont pas interdits, une atmosphère délétère. A Ostende, ils sont tout un groupe à profiter des derniers moments de calme avant la tourmente, avant que leurs chemins se séparent. Chacun vivra la période à venir à sa façon : exil, fuite,  abus de tous ordres, résistance à l'ennemi... Il y a comme un voile gris sur ce groupe dans cette ville balnéaire, une tristesse qui plombe les moments de fête.

    Ce livre est pour moi une petite déception. J'aime beaucoup les écrits de Stefan Zweig et j'attendais qu'il soit mis en scène avec davantage de panache, de détails. Or c'est Joseph Roth qui a la part belle dans le texte. J'ai lu un objet littéraire qui n'est, pour moi, ni tout à fait un roman, ni tout à fait une biographie. Quelques soucis de style, au début notamment, dûs à la traduction ? Bref, lecture pas tout à fait concluante pour ma part...

    Ma note 13

    Ce livre participe au Challenge Top50 Livresque pour un livre lu en une journée.

  • Top Ten Tuesday 183

    TOP TEN TUESDAY # 183 – 24.03.2015

    1

     

    Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
    Ce rendez-vous est proposé par Carnet de Lectures - Iani.



    Voici donc le thème de cette semaine :

    Les 10 événements historiques que vous avez découverts grâce à la lecture

     

    *La guerre de Sécession : Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell

    *Les Lebensborn : Cendres froides de Valentin Musso

    *L’intégration de la nation indienne dans la société américaine : Mille femmes blanches de Jim Fergus

    *La colonisation de l’Algérie par la France de 1830 à 1962 : Les chevaux du soleil de Jules Roy

    *Le règne d’Aliénor d’Aquitaine : Le lit d’Aliénor de Mireille Calmel

    *Les guerres napoléoniennes : Guerre et Paix de Léon Tolstoï

    *La guerre 14-18 : A l’Ouest, rien de nouveau d’Erich Maria Remarque

    *La guerre entre Highlanders et Anglais : Le chardon et le tartan de Diane Gabaldon

    *Naissance de Versailles : La Fontainière du Roi de Jean Diwo

    *Le règne d’un grand pharaon : Ramsès de Christian Jacq

    Et vous, quels livres vous ont plongé dans l’Histoire avec un grand H ? dites-nous tout !!

     

    Bonne semaine et à la semaine prochaine !

    le thème sera : Les 10 livres achetés récemment qui vous font le plus envie

  • Le roi disait que j'étais diable de Clara Dupont-Monod

    Couverture Le roi disait que j'étais diable

    Editions Grasset - Date de sortie : 20 août 2014 - ISBN 978-2246853855 - 237 pages

    Résumé

    Depuis le XIIe siècle, Aliénor d'Aquitaine a sa légende. On l'a décrite libre, sorcière, conquérante : "le roi disait que j'étais diable", selon la formule de l'évêque de Tournai...
    Clara Dupont-Monod reprend cette figure mythique et invente ses premières années comme reine de France, au côté de Louis VII.
    Leurs voix alternent pour dessiner le portrait poignant d'une Aliénor ambitieuse, fragile, et le roman d'un amour impossible.
    Des noces royales à la deuxième Croisade, du chant des troubadours au fracas des armes, émerge un Moyen Âge lumineux, qui prépare sa mue.

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Parce qu'Aliénor d'Aquitaine fait partie des personnages historiques qui me fascinent.

    Les premières pages en 3 minutes    

    Mon avis 

    Aliénor et Louis VII son époux prennent la parole alternativement.

    Elle, fille du Sud "où ni le sang ni la chair n'ont jamais effrayé personne", chante sa terre d'Aquitaine, ses gens, ses richesses, mais aussi son impétuosité, son insoumission. Lui qui n'était pas destiné à régner, fils du Nord, "pays rude et sérieux", la berce de ses mots, ses mots maladroits d'un roi aimant "rien ne me préparait à toi" qui admire son étoile, mais d'un roi-moine pour qui la Bible dit la vie.

    Ils ne seront jamais sur la même longueur d'ondes en 15 ans d'union, lui qui "rêve d'une vie monacale, de mots et de respect", elle aimant l'épée et le livre "si je pouvais, je vivrais dans un palais immense peuplé de soldats et de poètes". Leur dissonance s'exprime au long des pages, grandit et enfle, jusqu'à la rupture narrée par Raymond de Poitiers, l'oncle d'Aliénor.

    La plume de l'auteur est agréable à lire, sa langue riche et soignée, le contexte bien documenté. Les phrases courtes donnent le rythme. J'ai vraiment aimé la façon de brosser treize années en si peu de pages, l'essentiel étant dit et bien dit.

    Un très bon moment de lecture que je vous recommande. 

  • Citadelles de Kate Mosse

    Couverture Citadelles

    Editions JClaude Lattès - Collection Romans Historiques -  Date de sortie : 28 mai 2014 - ISBN 978-2709643917 - 647 pages - Traduction de Valérie Rosier

    Résumé 

    France, juillet 1942. Alors que la guerre fait rage, à Carcassonne, un groupe de résistantes se dressent contre l'occupant au sein de Citadelles, le nom de code de leur réseau. Sandrine, une jeune femme intrépide, s'engage dans cette lutte au côté de sa soeur Marianne. Mais bientôt leur combat se trouve lié à un autre, mené depuis des siècles pour préserver des secrets ancestraux qui pourraient changer le cours de l'Histoire.
    Aventure palpitante et magnifique histoire d'amour, Citadelles dresse le portrait de femmes courageuses et passionnées, prêtes à tous les sacrifices pour défendre leur patrie.

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Parce que j'ai déjà aimé Labyrinthe et Sépulcre de cet auteur, et aussi pour le résumé.

    Les premières pages en 3 minutes   

    Mon avis

    Une très belle histoire, poignante, qui revient sur une période difficile de notre Histoire, l'Occupation de la France pendant la Seconde Guerre Mondiale, et le rôle de la Résistance. Elle mêle dans le même temps une quête relative à des temps immémoriaux, un codex secret activement recherché par les allemands comme par les français.

    J'ai beaucoup aimé ces personnages de femmes courageuses, battantes, exaltées. L'écriture de Kate Mosse est foisonnante. L'auteur a d'ailleurs les défauts de ses qualités : parfois c'est un chouïa "trop" - trop long, trop détaillé. Mais on se laisse entraîner dans le tourbillon de l'action et on ne boude pas son plaisir, bien au contraire !

    Livre que je vous recommande.

  • Fräulein France de Romain Sardou

    Couverture Fräulen France

    Editions XO - Date de sortie : 7 mai 2014 - ISBN : 978-2845635012 - 345 pages 

    Résumé

    Septembre 1940. Après la débâcle, l'Occupation commence.
    A Paris, les Allemands profitent de tous les plaisirs. Au Sphinx, la célèbre maison close, l'arrivée d une nouvelle pensionnaire fait sensation. Mademoiselle France est d'une beauté troublante. Elle ne «monte» qu'avec le gratin de l'armée allemande. 
    Que cache-t-elle derrière son apparente froideur ? Rien de ce qu'elle fait ou dit n'est laissé au hasard.
    Fräulein France a sa propre guerre à mener...

    Pourquoi - comment ce livre ?

    Parce que j'aime bien l'écriture de Romain Sardou et que la couverture a attiré mon oeil...

    Les premières pages en 3 minutes  

    Mon avis

    Dans ce roman, l'auteur tricote une histoire intelligente qui mêle faits réels et fiction, dans un Paris occupé où se révèle l'âme humaine ; il y a ceux qui conquièrent, ceux qui se soumettent malgré eux, ceux qui se soumettent volontairement  et ceux qui résistent. Le tableau est riche de nuances et France, le personnage central, va mener sa guerre à sa manière. Apparemment dans le clan de ceux qui admettent et profitent de l'occupant, elle tire les ficelles dans un jeu dangereux dont elle seule connaît l'origine, mais que l'on soupçonne néanmoins grâce aux indices semés par l'auteur.

    J'ai aimé cette écriture aisée, qui nous fait tourner les pages et nous entraîne vite, trop vite, vers la dernière. Les personnages sont bien campés, le propos très documenté, servant le récit sans être non plus un cours d'histoire.

    Cela fait partie des romans qui me plaisent bien et je vous le recommande.

  • Le mas des tilleuls de Françoise Bourdon

    le-mas-des-tilleuls.jpg

    Editions Le livre de poche - 2013 - 312 pages

    Résumé

    1825. Fils d'un riche propriétaire terrien de la région de Buis-les-Baronnies, Jean-Baptiste est injustement accusé par sa belle-mère d'avoir voulu abuser d'elle, et chassé par son père du mas de son enfance. Devenu colporteur, Jean-Baptiste sillonne la France pour vendre des plantes médicinales et aromatiques cueillies sur la montagne de Lure. Jusqu’au jour où il rencontre Lilas, fille de sourciers et de guérisseurs, dont il tombe éperdument amoureux et qui lui donne un fils, Zacharie. Mais son bonheur s'évanouit dans les tumultes d'une Provence en révolte contre le coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte. Et Jean-Baptiste comprend qu'il ne trouvera la paix qu'à une condition : reconquérir ses droits sur le mas qui l'a vu naître...

    Mon avis

    Ah ! que j'ai aimé ce roman qui se déroule de 1825 à 1872, sur la période de la Restauration à la IIIè République, époque de l'Histoire que j'affectionne particulièrement.

    On y suit Jean-Baptiste Lombard, fils de Sosthène, injustement banni du Mas des Tilleuls par ce dernier et qui n'aura qu'une idée : revenir réclamer le bien dont il a été spolié. Il fait sa vie à St Pancrace avec Lilas dont il a un fils Zacharie et avec Agathe-Marie qui lui donne des jumeaux Victor et Raphaël. Il va vivre son engagement politique jusqu'à la déportation en Algérie, de même que son fils Zacharie vivra le sien en suivant Crémieux à Marseille.

    L'histoire n'est  pas de tout repos, avec de multiples péripéties et avanies subies tant par Jean-Baptiste que Zacharie ou Alexandrine.

    L'écriture est fluide, très facile à lire. Les personnages comme Agathe-Marie ou Lilas sont attachants. Nos sens eux, sont convoqués, entre l'odeur si particulière des fleurs du tilleul, les soirs chauds de fin juin et les belles descriptions qui nous font découvrir les Basses-Alpes et sa lavande.  

    Un très beau moment de lecture avec ce roman que je vous recommande. livre-agreable.jpg