fantasy

  • Oraisons - L'intégrale de Samantha Bailly

    Couverture Oraisons, intégrale

    Editions Bragelonne - 29 mars 2013 - ISBN 978-2352946908 - 716 pages

    Résumé

    En Hélderion, la mort peut rapporter beaucoup… surtout à la famille Manérian, qui procède aux oraisons, les rites funéraires du royaume. Mais la réalité de la mort les frappe de plein fouet lorsqu’on retrouve le corps de leur plus jeune fille dans une ruelle sordide.
    Tout désigne les clans, ces dangereux rebelles qui s’opposent à Hélderion. Aileen, prête à tout pour venger sa cadette, se lance dans une enquête qui la mettra à rude épreuve.
    Noony, leur soeur aînée, se retrouve quant à elle aux premières loges de l’entrée en guerre de son pays contre le continent voisin. Mais elle est bien décidée à s’opposer à ce conflit qui pourrait tourner en véritable massacre.
    Prises dans des intrigues dont les enjeux les dépassent, les deux soeurs devront affronter le système qui les a forgées.

    Pourquoi - comment ce livre ?

    J'ai déjà lu deux romans de cette jeune auteur et j'aime son univers, alors j'ai eu envie de lire son premier dyptique, publié en intégrale chez Bragelonne.

    Mon avis 

    Elle est jeune "il est vrai, mais aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années". Empruntée à Dom Rodrigue dans le Cid, cette citation me semble parfaitement convenir à cette auteur. Quand on sait qu'elle a commencé à écrire ce roman pendant son année de terminale, on est littéralement bluffés. Car elle nous offre là tout un monde, construit, cohérent, avec toutes ses composantes : politique, sociologique, économique, religieuse et une histoire qui soulève bien des questions sur la vie, la mort, les fidélités, les manipulations génétiques, la religion, bref un niveau de réflexion déjà élevé...

    La construction du roman est aussi très intéressante. On suit tour à tour le parcours des deux soeurs Aileen et Noony et l'auteur jette ses filets en Thyrane, en Rouge Terre, avant de tout rassembler en Heldérion, à Abranelle précisément, où on obtient le fin mot de ce qui a été esquissé tout au long du roman. Les chapitres, qui commencent  par une définition, un article d'encyclopédie, une régle de jeu ou une précision sur un personnage, sont entrecoupés d'interludes qui font avancer l'histoire de manière habile. L'écriture est fluide, maîtrisée, agréable à lire, et le texte est émaillé de poèmes, extraits d'une pièce de théâtre, paroles de chansons, tous inventés pour ce monde-là, ce qui montre que l'auteur s'est essayée à plusieurs genres avec succès.

    La palette de  personnages est riche, très riche, tant de personnages principaux que secondaires, les caractères bien travaillés et bien rendus, avec quelques chouchous pour ma part : Noony, Heptiel, Orius et Shala. On peut saluer aussi la création des animaux :  trois-larmes, chawins, unis et autre sang-de-lune. 

    C'est donc au final un roman magnifique, foisonnant (sans qu'on s'y perde), dans lequel on aime à s'immerger jusqu'à oublier le monde alentour, les pages tournent et on en sort à regret, en se disant que l'auteur nous a offert là un bien joli moment de lecture, digne des grands noms de la fantasy. 

    Un vrai grand coup de coeur pour moi !!

    Citations

    *Les premières fois sont toutes inoubliables, magiques. Ce sont des expériences banales mais l'attrait de l'inconnu les rend extraordinaires... Ce sentiment de nouveauté, cette surprise et toutes ces premières fois à tenter me rendent amoureuse de la vie.

    *Rien n'est plus doux que le sentiment d'être protégé de tout. Rien n'est plus doux que l'amour d'une mère.

    Challenge de lecture 2014 : Le bingo des livres

    Lire la suite

  • Les Eveilleurs - T4 : Le Passage de Pauline ALPHEN

    les-eveilleurs-tome-4-le-passage-1242-1.jpeg

    Editions Hachette - octobre 2013 - 380 pages

    Résumé

    Salicande est en effervescence. L'équinoxe approche, et avec elle la fête du "Temps Vert" qui célèbre les retrouvailles avec la vie, quand le froid et la nuit cèdent la place à la lumière et à la fécondité. Quatre lunaisons ont passé depuis le tournoi et l'incendie, depuis le mystérieux phénomène des sphères qui a entraîné la mort de Bahir et d'Eben, la disparition de Jad et de Jwel. Quelques décades à peine se sont écoulées depuis l'attaque des bandits, magistralement contrée par Ugh, revenu des limbes doté d'une puissance qu'il découvre. Le peuple des Arbres dans le parc du château et à, leur contact, Salicande s'ouvre à d'autres sensibilités. L'arrivée de Tierra a scellé la reconstitution de l'Alliance qui sait qu'elle doit se préparer à de nouvelles tentatives de "passage" de cet ennemi inconnu et que les Temps d'Avant n'en ont pas fini de menacer la fragile harmonie de Salicande. Mais il faut convaincre le village, plus enclin à profiter de ce Temps Vert qui fait bouillonner toutes les énergies. Un trio amoureux improbable. Un bébé magique. Des deuils qui s'égrènent, des amours qui s'ébauchent. Des échanges qui se tissent, des dons qui éclosent. L'équinoxe approche. Temps de passage. Salicande frissonne, des retrouvailles s'annoncent.

    Mon avis

    Je suis cet auteur depuis le début sur son blog où elle laisse souvent de jolis billets. J'ai adoré les 3 premiers tomes et étais impatiente de retrouver Salicande et tous les personnages. Je suis ravie parce que Pauline a annoncé qu'il y aura un 5è tome qu'elle est déjà en train d'écrire.

    Même si cet opus n'est pas mon préféré (qui reste le 2è) j'ai eu grand plaisir à retrouver cet univers, dans lequel on s'installe en oubliant l'automne dehors et les images terribles que nous envoie la télévision !

    On est à Salicande et on renoue avec tous les personnages que l'on aime, sauf Jad (toujours dans les limbes) et Claris (au Nomadstère). Le village s'apprête à fêter le Temps Vert et s'y prépare avec ardeur. Beaucoup de révélations dans ce 4è tome pour éclairer des points d'ombre laissés dans les précédents. Et aussi des personnages qui prennent une nouvelle dimension comme Ugh, Tierra et Merlin.

    Quant à l'écriture, elle est toujours aussi soignée et poétique, un vrai régal ! Courez l'acheter et je vous quitte pour vous laisser profiter de votre lectureSourire 

  • La fille de braises et de ronces de Rae CARSON

    la-fille-de-braises-et-de-ronces.jpg

    Editions Robert Laffont - 2013 - 401 pages - Traduction de Madeleine Nasalik

    Résumé

    À 16 ans, Élisa est devenue malgré elle l'Élue et l'unique porteuse de la Pierre Sacrée. Bien qu'elle porte le joyau à son nombril, signe qu'elle a été choisie pour une destinée hors normes, la princesse Élisa a déçu les attentes de son peuple : la population de son royaume ne voit en elle qu'une jeune fille paresseuse, inutile et enveloppée... Le jour de ses 16 ans, son père l'envoie dans un lointain royaume afin de retrouver son futur mari, un bel homme de vingt ans son aîné. Mais ce dernier refuse finalement de la reconnaître comme sa femme. Dévastée par la tristesse, Élisa décide alors de prendre son destin en main et de découvrir quelle est sa mission. Alors qu'une armée menée par des êtres aux pouvoirs effrayants s'apprête à envahir et détruire son nouveau royaume, et que chacun à la cour tente de la manipuler, Élisa prend conscience que, non seulement sa vie, mais aussi le monde entier sont en danger. Comment une jeune fille qui ne connaît rien aux arcanes politiques, et tout aussi ignorante des choses de l'amour, pourrait être l'Élue qui sauvera l'humanité ? Élisa doit découvrir au plus vite l'histoire mystérieuse et les pouvoirs de la Pierre Sacrée, avant que l'ennemi ne vienne lui dérober le joyau qui orne son ventre et la prive de son héroïque et tragique destinée...

    Mon avis

    Un très bon moment de lecture pour ce roman d'aventure, plein de rebondissements, avec des personnages très attachants que j'aurai plaisir à retrouver dans le tome 2.


  • Les héritiers d'Homère - Collectif

    les-heritiers-d-homere.jpg

    Editions Argemmios - Collection Périples Mythologiques - 2009 - 359 pages

    Résumé

    La mythologie grecque, ses dieux et ses héros nous sont souvent familiers, eux qui hantent même notre vocabulaire : nous sommes narcissiques, érotiques, nous avons parfois la beauté d'Apollon, la ruse d'Ulysse, nous tombons dans les bras de Morphée... Jusqu'à nos ordinateurs que tentent d'infiltrer des chevaux de Troie !

    Qualifiés de classiques, les mythes grecs n'ont cessé d'inspirer les modernes. Aujourd'hui, ce sont 18 plumes francophones qui ont interrogé les Muses afin de vous offrir la quintessence de leurs rêves.

    Fantasy, fantastique, et même un peu de science-fiction... Les genres de l'Imaginaire se sont vêtus pour vous des couleurs de l'Olympe. Véritables aèdes du XXIème siècle, nos auteurs se sont fait tragiques, satiriques ou lyriques. Leurs récits vous entraîneront depuis les temps de l'Âge d'Or jusqu'aux étoiles de demain.

    Mon avis

    J'aime vraiment les anthologies que propose Nathalie Dau et celle-ci n'y échappe pas, qui regroupe 18 plumes pour revisiter la mythologie grecque, et quelles plumes et quels mythes !!! J'ai aimé à leur lecture, me souvenir des cours d'histoire de 6è, repris en français en 4è avec l'étude des pièces du répertoire classique.

    S'il m'est bien difficile de  classer les 18 textes, tant ils ont tous leur charme et leurs qualités, je dirais tout de même que :

    *La mort d'Héraclès de Claire Jacquet écrite sous forme d'un drame en 5 actes m'a absolument bluffée, tant par la forme que par le culot qu'a eu l'auteur de mélanger allègrement "le choryphée" et Nessus en bonimenteur ou "chlamyde" et "enzymes gloutons". Je dis chapeau bas !

    *Aube d'Eliane Aberdam est une nouvelle touchante, puissante qui m'a laissée mélancolique, en suspens dans l'aube naissante, le refrain de Stand by me en tête.

    *Le chêne et le tilleul de Charlotte Bousquet est une réécriture classique, mais infiniment plaisante de l'amour éternel de Philémon et Baucis que j'ai aimée.

    Ensuite le recueil atteint à mon sens des sommets avec les cinq nouvelles suivantes, que ce soit par le choix des mythes, la transposition faite à l'époque contemporaine pour certaines ou simplement la belle écriture : L'hospitalier de Yan Marchand - La descente aux Enfers d'Orphée et Eurydice d'Anthony Boulanger - Pierce's track : the maid and the highway de Nicholas Eustache (ma préférée ?) - Les 7 derniers païens de Romain Lucazeau et Sémélé de Philippe Guillaut.

    Cela dit, en écrivant ces mots, j'aurais aussi envie de parler de Nyctalê de Samothrace de Fabrice Chotin ou de La caverne des centaures mâles de Marie-Catherine Daniel...

    Vous l'aurez compris devant ma difficulté à en parler succintement, cette anthologie, qui est complétée d'un petit glossaire mythologique, est une vraie réussite et je vous engage vivement à en déguster chaque page ! D'ailleurs Les sept derniers païens a été primée par le prix des Imaginales 2010 et La descente aux Enfers d'Orphée et Eurydice par le prix Merlin 2010, bon sang ne ment pas...


  • Ce qui nous lie de Samantha Bailly

    ce-qui-nous-lie.jpg

    Editions Bragelonne Milady - 2013 - 282 pages

    Résumé

    " J'ai longtemps voulu être unique. Mais qu'y a-t-il de plus rassurant que le semblable ? »

    Alice a un don. Elle a la capacité de voir les liens entre les individus. Les attaches lui apparaissent sous forme de fils lumineux, qui tissent une cartographie des relations affectives. Impossible d'expliquer l'origine de ce phénomène. Manifestation surnaturelle ? Hallucination ? La jeune femme a appris à vivre avec dans le plus grand secret. C'est alors qu'elle rencontre Raphaël, son nouveau manager. La voilà qui s'éprend du seul homme dont elle ne peut voir les liens..

    Mon avis

    Quelques heures de très bonne lecture. 

    Des personnages que j'ai beaucoup aimés, notamment Alice, courageuse, bat

    tante et qui veut avancer -l'authentique Sébastien, Jonathan l'ami d'enfance 

    qui aide à grandir et la fidèle Shanim.

    De belles réflexions sur la vie  témoignent d'une réelle maturité malgré le 

    jeune âge de l'auteur. Une idée originale avec les fils lumineux d'Alice et 

    les mots intuitifs de Raphaël.

    Un style résolument moderne et vif avec l'insertion de conversations

     instantanées et de SMS.

    Une belle réussite ! pour un roman que je vous recommande vivement. Cool


×