BD

Le papyrus de César - T36 de Ferri et Conrad

Editions Albert et René - Date de sortie : 20 octobre 2015 - ISBN 9782864972716 - 48 pages

Mon avis 

Pour ce 2è opus de l'équipe des "repreneurs", nous suivons les tribulations d'un papyrus soustrait au pilon par le scribe DoublePolémix et apporté au village des irréductibles. Il s'agit d'un passage du nouveau manuscrit de César "commentaires sur la guerre des Gaules", que son conseiller Bonus Promoplus lui a  conseillé de retirer afin de ne pas ternir son image de grand conquérant, car, non, César n'a pas soumis TOUTE la Gaule... L'univers de la com' est à l'honneur.

C'est un album agréable, amusant, que j'ai lu avec plaisir et déjà relu, afin d'en savourer tous les détails : la découverte de l'horoscope par nos amis gaulois et l'entrée des nouvelles technologies et des nouveaux personnages dans ce petit monde que j'adore.

Un très bon (et trop court) moment de lecture !

Ma note 17

Ce livre participe au Challenge Livresque - Top 50 pour : Une bande dessinée

 

Moderne Olympia de Catherine Meurisse

Couverture de Moderne Olympia

Editions Futuropolis - 6 février 2014 - ISBN : 978-2754809764 - 72 pages

Résumé

De castings en figuration, Olympia court les plateaux et rêve d'un premier rôle romantique digne de Romé et Juliette. Elle se verrait bien en haut de l'affiche, comme Vénus, la star des studios d'Orsay. Mais Olympia n'est pas de bonne famille : elle appartient au clan des Refusés, pour qui le chemin du succès est semé d'embûches. Et son amour pour un «Officiel», du clan rival, ne simplifie pas les choses... Dans Moderne Olympia, les œuvres d'Orsay s'affrontent à un rythme effréné et esquissent des pas de danse inspirés des meilleures comédies musicales américaines. West Side Story au musée d'Orsay ? C'est possible, sous la plume de Catherine Meurisse !

Pourquoi - comment ce livre ?

J'aime bien l'humour des BD de cet auteur, tout simplement !

Mon avis 

Cette BD m'a beaucoup amusée. Encore une fois, j'ai aimé tant le graphisme que la plume de Catherine Meurisse qui revisite les oeuvres d'Orsay -mais pas que !- dans un scénario débridé.

C'est drôle, impertinent, truffé de références tant picturales que cinématographiques ; on va de bons mots en dessins croquignolesques... et au final, on s'instruit !! 

A conseiller pour les jours de grisaille !

Soirée cinéma : Quai d'Orsay

Après un dîner rapide à la Cafét', soirée cinéma en ce samedi pluvieux !

Notre avis 

Cette comédie, signée Bertrand Tavernier, nous emmène dans les coulisses d'un cabinet ministériel, où l'ambiance est trépidante, où les dossiers s'envolent à chaque claquement de porte, où le personnage, fantasque, grandiloquent, du ministre est inspiré de Dominique de Villepin, où Héraclite inspire les solutions à toutes les crises internationales. Ca va vite, on sourit, on rit même à certains passages (le Stabilo qui peluche, la chanson de Thierry Frémont, l'évocation de Tintin...).

Le film est adapté de la BD d'Abel Lanzac et Christophe Blain que j'avais offert à mon  chéri, à Noël dernier .

Dire que j'aurais maintenant envie de lire Héraclite, sans doute pas,  mais ce fut un bon moment de cinéma, avec d'excellents acteurs, Niels Arestrup en tête en directeur de cabinet imperturbable, Raphaël Personnaz en bizut qui apprend très vite et un Thierry Lhermitte tourbillonnant à qui le rôle va à merveille.
Je vous le recommande.

Astérix chez les Pictes de Didier Conrad et Jean-Yves Ferri

asterix-tome-35-asterix-chez-les-pictes-7873.jpegEditions Albert René - octobre 2013 

Résumé

Astérix chez les Pictes débarque dans toutes les librairies du Monde Connu ! 
Les Pictes ? Oui, les Pictes ! Ces peuples de l'ancienne Ecosse, redoutables guerriers aux multiples clans, dont le nom, donné par les Romains, signifie littéralement « les hommes peints ». Astérix chez les Pictes, c'est donc, dans la meilleure tradition des aventures du plus célèbre des Gaulois, un voyage épique vers une contrée riche de traditions, et la découverte d'un peuple dont les différences culturelles se traduiront en gags et jeux de mots mémorables. Sur les forums de lecteurs, les paris sont ouverts et les discussions impatientes s'enchaînent... Du whisky ? Des lancers de troncs ? Des cornemuses ? Des noms en Mac ? Les origines du mur d'Hadrien et du monstre du Loch Ness enfin dévoilées ? Et même, qui sait, des Gaulois en kilts... Le suspense est entier !

Mon avis

Petit cadeau de mon chéri déposé à côté de mon bol de petit déjeuner dimanche. Aussitôt lu, vous pensez bien !

Pour ma part, j'ai trouvé que l'exercice qui s'avérait risqué de reprendre le manche derrière deux pointures comme Goscinny et Uderzo, a été plus qu'honorablement réussi. Ni trop, ni trop peu...
J'ai adoré retrouver les jeux de mots et l'inventivité des Astérix de mon enfance. J'ai beaucoup ri aussi.
Bravo Messieurs ! 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×